Saint-Pierre et Miquelon : la fête basque maintenue, avec des restrictions liées au coronavirus

coronavirus
Fete basque
©Linda Saci
La 39ème édition de la fête basque de Saint-Pierre et Miquelon aura donc bien lieu du 10 au 16 août prochain. Les organisateurs ont revu le programme à la baisse, afin de respecter les mesures nécessitées par la prévention de l'épidémie de coronavirus. 

 

Après une ultime réunion de préparation avec le préfet de Saint-Pierre et Miquelon jeudi 30 juillet, les responsables des associations basques locales ont donc annoncé le maintien de la fête basque à l'été 2020. Elle aura lieu du 10 au 16 août 2020. L'événement sera le seul rassemblement populaire estival sur l'archipel français d'Amérique du Nord.

À lire aussi > Déconfinement à Saint-Pierre et Miquelon : les rassemblements de plus de cinquante personnes bientôt autorisés

Les autres rendez-vous traditionnels ont tous été annulés en raison du risque de propagation du coronavirus.


Fête en "mode dégradé"


Afin de respecter la distanciation physique et les mesures de prévention nécessaires, les organisateurs ont revu le programme habituel à la baisse. Ainsi, la mythique épreuve de force basque adulte a dû être annulée.

À lire aussi > Une belle réussite pour les jeux de la force basque

Et le tournoi de pala auquel participent traditionnellement des joueurs venus de l'extérieur de l'archipel ne rassemblera que les pelotaris locaux, en raison des restrictions de transport international. Mais les spectateurs pourront néanmoins assister aux démonstrations de danses basques, et festoyer autour de la musique et de la gastronomie du pays Basque.

Dimitri Choï, président de la ligue de pelote basque de Saint-Pierre et Miquelon, ainsi que David Lamoureux, trésorier, ont livré plus de détails dans le journal télévisé de SPM la 1ère. Ils sont interrogés par Flavie Bry.

©SPM la 1ère


Dès l'annonce du maintien de la fête basque cet été, les membres de la ligue ont été les premiers à exprimer leur satisfaction. Emma Poirier et Jérôme Anger ont recueilli quelques réactions sur le vif.
 

©SPM la 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live