A Saint-Pierre et Miquelon, les scientifiques écoutent les homards et les coquilles Saint-Jacques

ressources marines saint-pierre (spm)
Nouvelle étape dans l'étude sur l'impact du trafic maritime de nos crustacés et de nos mollusques sur l'environnement
©ERWAN AMICE / CNRS

Confronter les coquilles saint-jacques, les moules, les bulots et les homards présents dans rade de Saint-Pierre et dans la baie de Miquelon à des sons divers, afin d'étudier leurs comportements, c'est l'étude menée depuis plus de deux ans par des scientifiques français et canadiens.

Le "projet Auditif", c'est le nom de l'étude menée actuellement dans les eaux de l'Archipel et qui s'intéresse aux invertébrés de la faune marine. L'objectif est de mieux comprendre le comportement des larves et des populations adultes face aux bruits qui les entourent, tels que ceux des bateaux ou des mammifères marins. Des sons produits en été comme en hiver. Cette étude est menée conjointement avec le centre national de la recherche scientifique (CNRS) et le Fonds de Recherche du Québec (FRQ).

À lire aussi : Un projet scientifique inédit autour des sons sous-marins à Saint-Pierre et Miquelon

Dans le cadre de ces recherches, des sons sont diffusés sous l'eau. Il s'agit comme l'explique Laurent Chauvaud, chercheur au CNRS, "de sons de homards, de coquilles saint-jacques, des bruits d'eau ou de bateau, des sons qui ont été utilisés par des artistes brestois, de Marseille, de Rennes dans le projet Sonar, pour étudier les comportements des invertébrés".  Dans une vidéo en date du 23 juin et réalisée par Erwan Amice du CNRS, on voit "un émetteur sonore qui diffuse de la musique produite par des artistes et enregistrée il y a un an à Saint-Pierre et Miquelon".

Extrait à écouter attentivement.

 

Quel est le taux de stress chez nos mollusques et nos crustacés ? Comment améliorer le captage, le rendement d'une ferme aquacole en enregistrant des sons ? Des questions se posent encore. Après Saint-Pierre, Miquelon fera aussi l'objet de ce projet Auditif.

Retrouvez ci-dessous le reportage consacré à la sortie en mer de ces scientifiques avec Delphine Jeanneau et Jérôme Anger.

À lire aussi : Sortie d'un atlas sur la faune et la flore marine de Saint-Pierre-et-Miquelon

Directeur de recherches au CNRS, Laurent Chauvaud est un spécialiste brestois de la coquille Saint-Jacques qui est aussi chercheur à l’Iinstitut universitaire européen de la Mer (IUEM) et à l’Université de Bretagne occidentale.

Invité de Claudio Arthur dans le journal télévisé de ce mercredi 24 juin 2021, il faisait le point sur l'évolution de cette étude et de futurs projets.