COVID-19 : la campagne de vaccination commencera officiellement le 22 mars à Saint-Pierre et Miquelon

coronavirus saint-pierre (spm)
Vaccination
©2015 Christian Emmer

Les autorités sanitaires de l'archipel se sont réunies ce lundi 22 février pour préciser la future campagne de vaccination. Dix mille doses du vaccin Moderna devraient être disponibles à Saint-Pierre et Miquelon le 15 mars prochain, pour un lancement le 22 mars.

Dans un mois, une campagne de vaccination contre la COVID-19 de grande ampleur débutera à Saint-Pierre et à Miquelon.

Dix mille doses et un public privilégié 

 

Comme prévu dès le début janvier, c'est donc le vaccin de la firme américaine Moderna Therapeutics qui sera administré. Plus facile à conserver que son homologue de Pzifer Bio'NTech (-70° environ), le produit de Moderna, lui, reste efficace dans un réfrigérateur à -20°. 

Les autorités de santé de l'archipel ont également précisé son conditionnement : un format de dix doses par flacon, avec deux injections nécessaires à 28 jours d'intervalle. Le produit, selon les autorités, "protège du développement de formes graves du virus". Les flacons arriveront tous par voie aérienne, grâce à un affrêtement transatlantique spécifique.

Toutes les personnes volontaires de18 ans et plus sont concernées par la campagne, ce qui correspond donc à cinq mille personnes environ, 4500 à Saint-Pierre et cinq cents à Miquelon-Langlade. 

Deux centres de vaccination 

 

La vaccination va connaître un phasage en deux temps : d'abord, le produit sera administré aux publics fragiles, aux professionnels de santé, et la vaccination du grand public se fera via l'ouverture de deux centres de vaccination, un dans chaque commune. Ensuite, pour les personnes désirant se faire vacciner après la campagne. 

Pour aller plus loin : Pour les élus de Saint-Pierre et Miquelon, le vaccin contre la Covid-19 est la solution

Les acteurs de santé de l'archipel souhaitent également s'astreindre à une "pharmacovigilance" en rapportant tout effet indésirable à la vaccination, et en utilisant une plateforme en ligne, qui permet de signaler justement, ces effets sanitaires non désirés. 

Un parcours vaccinal précis 

 

Pour cela, une traçabilité rigoureuse va être mise en place, avec notamment un suivi des injections des patients et l'élaboration de certificats de vaccination. Le système va être coordonné par des instances de pilotage, composées d'un comité de pilotage stratégique et d'un comité technique, ainsi que des ressources humaines : un chef de projet, des chefs de centre, des référents de soins, des professionnels de santé volontaires, et des personnels administratifs volontaires. 

Quelles seront les étapes si vous souhaitez vous faire vacciner ?

D'abord, une prise de rendez-vous est nécessaire par téléphone ou par la plateforme médicale Doctolib. Ensuite, soit vous serez accueilli dans le centre fixe de vaccination, soit des équipes mobiles de vaccination se déplaceront jusqu'à vous. Passé cette étape, une visite médicale pré-vaccinale aura lieu, et si elle est validée, on vous administrera le produit. Une fois l'injection réalisée, vous serez en observation pendant quinze minutes, soit dans la salle d'attente du centre, soit sur votre lieu de résidence.

Un bon de vaccination vous sera remis à l'issue de cette attente, et la prise d'un second rendez-vous. Enfin, lorsque vous serez complètement vacciné (à l'issue de la prise de la seconde dose), vous recevrez un certificat de vaccination. 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live