Le programme d'Archipel Demain axé sur "l'attractivité du territoire" selon la tête de liste Bernard Briand

élections saint-pierre (spm)
bernard briand jt
©SPM la 1ère
En plus des débats télé, radio et web, les trois listes en lice pour les élections territoriales, Archipel Demain, Cap sur l'Avenir et Ensemble pour Construire, sont invitées dans nos journaux télévisés. Bernard Briand était le premier à nous parler de ses ambitions pour l'archipel.

Vendredi 11 mars à 12h, nous organisions en radio et Facebook Live le premier débat dans le cadre des élections territoriales. Martine Briand recevait trois représentants des trois listes déclarées. Autour de la table Bernard Briand, tête de liste du mouvement Archipel Demain, Franck Detcheverry, le 1er de la section Miquelon pour Cap sur l'Avenir, enfin Patrick Lebailly, tête de liste de l'équipe Ensemble pour Construire. 

Au sortir de cette première confrontation, Bernard Briand était l'invité du journal télévisé le soir présenté par Antoine Defives. Archipel Demain était à cet instant la seule liste à avoir dévoilé son programme. 

À lire aussi : Territoriales 2022 : la liste Archipel Demain réunit l'expérience, la jeunesse et la cohésion

À la question du présentateur "comment rendre le territoire attractif ?" Bernard Briand a répondu par quatre mots: numérique, agriculture, pêche et tourisme. Voilà les priorités de l'équipe sortante, elles coûteront 75 millions d'euros selon la tête de liste. La collectivité étant endettée de 36 millions d'euros, Bernard Briand explique qu'il compte sur l'autofinancement, l'aide de l'Europe, et quelques dotations de l'État.

À lire aussi : Territoriales 2022 : Portraits des candidats têtes de liste aux élections à Saint-Pierre et Miquelon

Parmi les mesures phares, la création d'un fonds d'investissement de 2 200 000 euros pour accompagner les entreprises, la création d'un centre d'immersion du patrimoine maritime et d'un FabLab agricole, ou encore d'un partenariat avec la région Normandie et la province de Terre-Neuve-et Labrador autour du tourisme. 

Pour ce qui est du logement, ou plutôt du manque de logement dans l'archipel, l'actuel président de la collectivité territoriale prévoit 1 million d'euros. Avec cette somme, il souhaite faire appel à un bailleur privé pour réaliser une vingtaine d'appartements à destination de la jeunesse, d'environ 40 mètres carré chacun, sans en dévoiler le montant. 

À lire aussi : Élections territoriales : Bernard Briand tête de liste du mouvement Archipel Demain

En matière d'environnement, le mouvement mise sur l'étude des sources d'énergie renouvelables propres, qui pourrait déboucher sur la construction d'un champ éolien à Saint-Pierre ou à Miquelon, avec la possibilité de relier les deux îles par un câble.

Voici l'intégralité de l'entretien :

©saintpierreetmiquelon