Les commerçants de Saint-Pierre et Miquelon satisfaits du prolongement des soldes

commerce saint-pierre (spm)
Soldes d'hiver : c'est parti pour 4 semaines
Les soldes d'hiver ont démarré dans l'archipel. ©SPM La 1ère

Les soldes d’hiver sont prolongées jusqu’au 2 mars, en raison de la crise sanitaire. L’initiative nationale permet aux commerçants de Saint-Pierre et Miquelon d’écouler un peu plus leurs stocks de marchandises, après quelques semaines perturbées par la situation sanitaire.

Comme dans le reste de la France, les soldes d’hiver ont été prolongées de deux semaines à Saint-Pierre et Miquelon. Au lieu de se terminer le 16 février, ils se tiendront jusqu’au 2 mars.

Le reportage de Karim Baïla et Jérôme Anger : 

L’activité commerciale perturbée par la crise sanitaire

 

La plupart des commerçants sont satisfaits de cette décision, à l’image de Sylvie Lemoine-Poulet, gérante d’une boutique de prêt-à-porter. “On a eu une semaine où plusieurs magasins de l’archipel étaient fermés”, explique-t-elle. En effet, le 22 janvier, un cluster a été identifié à l’hôpital de Saint-Pierre.

Plusieurs autres cas et de nombreux cas contacts ont ensuite été identifiés dans les jours qui ont suivi. La population a été invitée a réduire fortement ses interactions sociales et de nombreux commerces ont décidé de rester fermés toute la semaine suivante, par prudence.   

 

"La reprise a été un petit peu lente parce que les clients attendaient d’avoir les dernières informations concernant la circulation du virus."

Sylvie Lemoine-Poulet

 

Les commerçants font état d’un bilan mitigé pour cette période de soldes. Marie-Josée Revert, gérante d’une mercerie “pensait que ça allait un petit peu mieux marcher”, mais elle suppose que la crise sanitaire qu’a connu l’archipel fin janvier “a un petit peu bloqué les gens.

 

Les livraisons des nouvelles collections se font attendre

 

Sylvie Lemoine-Poulet a aussi accusé “une livraison de nos fournisseurs un peu plus tardive” de ses nouvelles collections. “On sera livré début ou mi-mars”, ajoute-t-elle. “À cause de la crise sanitaire, les chaînes de production étant rompues, les livraisons se font beaucoup plus difficilement chez les fournisseurs” et le problème se répercute directement chez les commerçants de l’archipel.

"Si les soldes s’étaient terminés en temps réel, ça aurait perturbé notre activité."

Sylvie Lemoine-Poulet

 

Elle n’est pas la seule à avoir rencontré des problèmes d’approvisionnement. La gérante précise que la prolongation des soldes lui permet de “faire un peu de chiffre pour les quinze jours qui restent.”

Les Outre-mer en continu
Accéder au live