Le maire Yannick Cambray sur l'ouverture de la patinoire de Saint-Pierre : "on ne joue pas avec la vie des gens"

politique saint-pierre (spm)
yannick cambray JT
©SPM la 1ère
Le risque de pénurie d'eau est-il toujours présent pour les habitants de Saint-Pierre? Selon le maire, invité du 20h ce mercredi soir, la situation reste inquiétante avec -30% de déficit en précipitations. Il a aussi été question de l'ouverture de la patinoire qui pourrait être tranchée demain.

Un mois après la mise en place de l'arrêté municipal pour limiter les usages en eau, la ville de Saint-Pierre a communiqué ce mardi sur la réserve en eau. Malgré l'épisode pluvieux des derniers jours et les efforts de la population (18% de consommation en moins qu'en 2020), le risque de pénurie est toujours là. 

À lire aussi : Consommation d'eau : le préfet et les élus de Saint-Pierre et Miquelon appellent la population à réduire la consommation

Invité du journal ce mercredi soir, le maire est revenu sur cette situation préoccupante. Il compte sur de fortes précipitations en pluie, dans les prochaines semaines et  les prochains mois, pour échapper à une pénurie qui pourrait tomber durant l'hiver. Il en appelle une fois encore, au bon sens des habitants.

Il devra trancher sur le sort de la patinoire

 

Autre thématique abordée, l'ouverture de la patinoire. On rappelle que le 30 mars dernier, la collectivité territoriale a voté une délibération pour transférer aux maires des deux communes, la responsabilité d'ouvrir ou non les établissements recevant du public (ERP). C'est donc Yannick Cambray qui aura le dernier mot. Il s'exprimera dès réception du rapport de la commission de sécurité qui doit se tenir ce vendredi. 

À lire aussi : La patinoire de Saint-Pierre dans l'attente du feu vert d'une commission de sécurité pour rouvrir

Alors que les amateurs de glace et les associations sportives s'impatientent, le maire de la ville a d'ores et déjà fait savoir qu'il n'irait pas à l'encontre du rapport des experts de la commission de sécurité. 

©saintpierreetmiquelon

 

Près de 200 personnes fragiles non vaccinées

 

Durant l'entretien, le maire de la ville a aussi réagi sur la mobilisation dans l'archipel, des opposants à l'obligation vaccinale pour les soignants. Un choix qu'il accepte, mais il déplore une manipulation des plus fragiles. Sur le territoire, 200 personnes vulnérables ne seraient toujours pas vaccinées.

©saintpierreetmiquelon