Une semaine consacrée à l’emploi maritime à Saint-Pierre et Miquelon

mer saint-pierre (spm)
salon
Le premier salon de l'emploi maritime de Saint-Pierre et Miquelon s'est tenu à la gare maritime. ©Aldric Lahiton

La cinquième édition de la semaine de l’emploi maritime démarre ce lundi 29 mars en France. Pour la première fois, elle est également organisée dans l’archipel. L’objectif est de faire la promotion des métiers du secteur maritime, qui manque de main d’œuvre.

Après une première tentative avortée en raison de l’épidémie de coronavirus il  y a un an, cette fois-ci, c’est la bonne. Pour la première fois, une semaine de l’emploi maritime est organisée à Saint-Pierre et Miquelon à partir de ce lundi 29 mars. Plusieurs rendez-vous sont au programme, notamment des web-conférences et des rencontres sur différentes thématiques.

À lire aussi : Annick Girardin fait l'état des lieux des infrastructures portuaires de Saint-Pierre et Miquelon

L’événement est organisé depuis cinq ans en France, mais c’est la première fois qu’une édition locale a lieu. "L’agence Pôle Emploi de Saint-Pierre et Miquelon essaye de relayer au maximum depuis un an les actions qui sont organisées au niveau national, explique Mélanie Arrossaména, directrice adjointe de Pôle Emploi à Saint-Pierre et Miquelon. Là il s’agissait du maritime, Saint-Pierre et Miquelon étant une île, ça nous apparaissait comme une évidence."
  

Un salon de l’emploi maritime

Parmi les temps forts de cette semaine, il y a notamment le salon de l’emploi maritime. Il se tient à la Gare maritime de Saint-Pierre ce lundi 29 mars de 16h30 à 19h30. "L’idée c’est vraiment de promouvoir et de présenter au plus grand nombre de personnes l’ensemble des métiers en lien avec le monde maritime", précise Justine Ducret, adjointe au chef du service affaires maritimes et portuaires.

On s’est attaché à essayer de représenter l’ensemble de l’emploi maritime.

Mélanie Arrossaména

 

Une dizaine de professionnels du secteur seront sur place pour présenter leurs métiers lors de ce salon. "Les acteurs ont été vraiment enthousiastes, on a senti vraiment une grande dynamique et ça fait plaisir", se réjouit Justine Ducret. Mélanie Arrossaména ajoute également que "sur tous les métiers du maritime on a des besoins localement."

Cet événement s'inscrit aussi dans le développement des formations aux métiers maritimes dans l'archipel. Depuis septembre 2020, un CAP Maritime a été mis en place au Lycée Émile Letournel. Pour la rentrée prochaine, ce sera la Cacima qui s'occupera de ce CAP, qui pourra être effectué en alternance avec une entreprise locale. 

À lire aussi : Grâce à l'ouverture au lycée d'un CAP maritime, Saint-Pierre et Miquelon veut renouer avec son passé

Des métiers que l’on n’imagine pas forcément

Quand on pense au secteur maritime, on pense surtout à la pêche, au transport de marchandises, ou à la transformation des produits de la mer. Cependant, il existe une multitude de métiers que l’on ne lierait pas à l’univers maritime de prime abord. L’objectif de cette semaine est aussi de mettre en lumière ces métiers.   

On aura l’emploi maritime qui s’exerce sur terre, mais aussi en mer et tous les métiers liés à l’emploi maritime auxquels on ne pense pas, par exemple, les métiers de soudeur, tuyauteur, chaudronnier qu’on imagine plutôt dans la construction mais qui existent aussi dans l’emploi maritime.

Mélanie Arrossaména

 

Par ailleurs, depuis l’année dernière, le service des affaires maritimes et portuaires propose des Marées découvertes. "L’idée c’est d’offrir la possibilité à toutes les personnes âgées de plus de 16 ans d’embarquer à bord d’un navire de pêche ou de commerce pour découvrir le métier de marin avant de s’engager dans une formation maritime", décrit Justine Ducret.