publicité

Patrimoine : des journées pour la mémoire

"Les journées du patrimoine". A Wallis et Futuna, elles s'ouvrent mercredi prochain place Sagato Soane. Et se poursuivront jusqu'à la fin de la semaine suivante, dimanche 27 septembre.

  • Par René Lataste
  • Publié le
Mercredi prochain le coup d'envoi des journées du patrimoine est donné à Wallis. "Patrimoine", un beau terme qui rappelle l'héritage de nos pères. Dans nos sociétés modernes, la mémoire se perd vite, emportée parle temps qui s'accélère. C'est pour sauvegarder la richesse de notre passé que les "journées du patrimoine" ont été instaurées au début des années 80.. Un patrimoine "en dur" comme les monuments et les bâtiments.. Mais aussi un patrimoine culturel, comme dans nos îles le savoir-faire des artisannes qui tissent des nattes et fabriquent des tapas.

C'est en 1984 que naît en France métropolitaine ces journées. La volonté est d'ouvrir les portes de lieux privés qui restent fermés tout au long de l'année. Et de se mobiliser pour mieux faire connaître les lieux publics pas ou peu fréquentés en temps habituel.
Aujourd'hui, près de 30 ans après, une cinquantaine de pays participent à cet événement.

Le programme à Wallis s'ouvre exceptionnellement par un "fai kava" devant le palais royal Sagato Soane.. Un lieu symbolique pour une manifestation autour du patrimoine.
Les activités du programme sont nombreuses. Des visites de sites archéologiques samedi prochain, les différentes étapes du faga, la fabrication de nattes et de tapas. Wallis et Futuna font partiue des îles du Pacifique qui ont gardé vivant ce savoir-faire ancestral. 
Jeudi prochain Rebecca Kulimoetoke donne une conférence à la médiathèque (à 18h30) sur le thème "L'authentification du tapa wallisien".
Vous retrouverez sur nos antennes, en radio, en télé, l'essentiel des manifestations de ces journées du patrimoine.
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play