publicité

La nouvelle guerre du Pacifique de Marine Le Pen

Wallis et Futuna est à la une du site web du Front national avec ce titre: "Marine Le Pen s'adresse au Président de l'Assemblée territoriale" de ce territoire français du pacifique. La présidente du FN conteste l'accord de pêche France-USA sur les eaux territoriales de l'archipel.

Marine Le Pen
Marine Le Pen
  • Par Patrick Ferrante
  • Publié le
Le site web du Front national affiche à sa Une l' "adresse" de Marine Le Pen au président de l'Assemblée territoriale de Wallis et Futuna. Dans une lettre datée du 22 septembre, la présidente du FN affirme apporter son "total soutien" au président Mikaele Kulimoetoke dans sa contestation de l'accord de pêche entre la France et les Etats-Unis.


Compensation "ridiculement faible"


Les deux pays viennent de réactiver le traité de 1991 concédant des droits de pêche aux navires américains dans les eaux territoriales de Wallis et Futuna. Lors de son passage sur ce territoire français du Pacifique, début septembre, la ministre des Outre-Mer, George Pau-Langevin avait annoncé la signature d'un accord à Paris à la fin de l'année.
Les critiques s'étaient immédiatement focalisées sur le montant de la compensation financière envisagée pour les deux îles: 17 millions de Francs Pacifique, soit 142 000 Euros par an, pour une quinzaine de bateaux sous pavillon US.
Mikaele Kulimoetoke avait qualifié cette somme de "dérisoire". "Ce montant est ridiculement faible" lui répond en écho Marine Le Pen qui appelle à rouvrir le dossier.

Elle ajoute tenir "à mettre en valeur les remarquables ressources des zones économiques exclusives des Outre-Mer de manière à ce qu'elles profitent d'abord aux habitants de ces régions". La numéro 1 du FN ne précise pas si cette mise en valeur s'étend à l'exploitation des nodules polymétalliques, les minerais sous-marins qui font polémique actuellement à Wallis et Futuna.


"Front caméléon"


Marine Le Pen répond également à George Pau-Langevin qui avait déclaré que la présence de bâtiments américains participerait de la surveillance du domaine maritime où les incursions de bateaux de pêche illégaux sont nombreuses.

L'ex candidate à la présidentielle dénonce "l'insuffisance coupable des moyens de la Marine nationale" et promet une nouvelle armada pour le Pacifique. Réplique de la ministre des Outre-Mer "surprise de recevoir la copie de la lettre" selon le quotidien Libération: "c'est le Front caméléon: ils s'intéressent à tout et à tout le monde".  
Libération ajoute que les socialistes "éberlués, sont en train de réaliser que la lutte contre le Front national ne pourra plus se limiter au combat sur les valeurs" même en outre-mer où les scores du FN sont "anecdotiques". 

La veille de sa lettre à Wallis et Futuna, Marine Le Pen s'était opposée aux statistiques ethniques en affirmant: "je n'ai pas envie que soient mis dans le même sac des Français d'Outre-Mer...et des gens qui viennent de pays étrangers...ce  n'est pas sain". 

En jouant sur la fibre de l'anti-américanisme et du refus de l'immigration, en agissant par écrit ou par la parole à partir de la métropole, la présidente du FN mène une tentative de séduction vers des territoires historiquement très hostiles aux thèses du Front national sans avoir à se rendre sur place, où son accueil est toujours difficile.
Son parti n'a pas de représentation publique à Wallis et Futuna.


1 443 228 753

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play