wallis & futuna
info locale

Bac 2015 : 50 candidats de moins que l'an dernier à Wallis et Futuna

enseignement supérieur et recherche
Bac
Le sésame du diplôme du Bac
La première épreuve du bac 2015 est dans 15 jours. Cette année encore les effectifs sont en baisse à Wallis comme à Futuna. Ce qui demande une adaptation du vice-rectorat. Le point avec Annick Baillou, la vice-Rectrice.
266 élèves vont passer cette année les épreuves du bac. Cinquante de moins que l'an dernier. Un lent glissement des effectifs lié à une baisse continue de la population.
Annick Baillou, la vice-Rectrice commente "La baisse des budgets alloués accompagne cette chute des effectifs, même si le Ministère reste à l'écoute de nos problématiques locales"  A la rentrée 2016, 38 élèves de moins dans le premier degré et 22 de moins dans le second. S'ajoute un contexte général économique difficile.

Suppressions de postes mais pas de fermeture d'établissement
Pas de fermeture de classe prévue en 2016 mais un regroupement des écoles dans le premier degré (Vaitupu-Fatima et un rapprochement aussi entre deux écoles à Futuna). En revanche, les départs à la retraite ne seront pas remplacés. "Aucune fermeture d'établissement n'est à l'ordre du jour" rassure la vice-Rectrice.
Elle enchaîne sur les mesures dans le second degrés "6 postes de profs vont être supprimés". L'an prochain, une démarche pour recruter des profs issus de nos îles est enclenchée. Ce vendredi 30 octobre un Protocole sera signé sur "la gestion des contractuels du secondaire" entre le vice-rectorat et syndicats. Les contractuels locaux auront ainsi la possibilité de préparer des concours pour accéder pleinement au statut de professeur. Cinq sont prévus pour l'année à venir.

Une petite révolution : le wallisien et le futunien au Bac 2015
Derrière une mesure technique professionnelle il s'agit en fait d'une "petite révolution" qui se se met en marche -et qui était demandée e depuis longtemps : faire accéder des Wallisiens et des Futuniens au statut de professeur certifié signifie une baisse des enseignants venus de l'extérieur. Pour notre Territoire, un progrès culturel  sur le fond et à terme une économie pour le budget.
Une ouverture qui cette année se traduit par une nouveauté dans les langues présentée au bac. Pour la première fois 22 élèves vont présenter le wallisien en langue vivante et 17 le futunien "Cette année, ce sera une certification, mais dès l'an prochain ce sera une véritable option".

Un enseignement respectueux de la culture
Un état d'esprit qu'elle exprime en évoquant la crise qui a secoué le lycée entre mai et juin. Les parents d'élèves à travers leur association demandaient le départ de la proviseure. Aujourd'hui les flots se sont calmés et la vice-Rectrice commente "On sait qu'ici peut-être plus qu'ailleurs il y a des préoccupations majeures des uns et des autres et que les réactions sont quelquefois épidermiques et sont difficiles à gérer à notre niveau. On a travaillé ensemble pour surmonter les difficultés. Il y a une préoccupation essentielle c'est de donner à tous les élèves wallisiens et futuniens une éducation de qualité dans le respect de la culture".

Prochain rendez-vous, après le bac, pour les résultats.






Publicité