wallis & futuna
info locale

Rugby: deux Futuniens bientôt chez les "kiwis"

rugby
Armand-Makatagitau et Pierre-Chanel
Armand-Makatagitau et Pierre-Chanel nos futurs champions
Deux jeunes Futuniens ont été repérés et sélectionnés pour intégrer un jour l'équipe néo-zélandaise de 13 des "kiwis". Début de leur aventure en février 2016.
Nos îles sont une pépinière de rugbymen pour les grands clubs nationaux et pour l'équipe de France. Equipes à XV surtout mais aussi à XIII. Question de culture sportive mais surtout de gabarit. Deuxièmes lignes, piliers. Il faut des "costauds" et nos îles en regorgent!

Futuniens et bientôt "kiwis"

Les derniers rejetons de cette culture du rugby sont deux frères Futuniens: Armand-Makatagitau et Pierre-Chanel SOKOTAUA. Ils ont été repérés lors d'une tournée de l'école de rugby en Nouvelle-Zélande en août. Deux jeunes à l'allure élancée dont le visage porte encore les marques de l'adolescence et de l'enfance à peine quittée.

En février 2016 ils feront leur rentrée scolaire et sportive en Nouvelle-Zélande. Ils vont tomber dans le monde du rugby à 13, celui de la prestigieuse équipe des kiwis. Après, tout dépendra d'eux.
Le pays sait comment motiver et retenir les éléments prometteurs. N'a pas une équipe comme les "All Black" qui veut... Chaque frère va toucher un pécule de 2 600 000 CFP par an.

Le rêve devient réalité

Pour nos deux élus, c'est un rêve qui devient réalité "J'aimerais bien en Nouvelle-Zélande faire une carrière" avoue Armand, 15 ans, le plus âgé. Et pragmatique "C'est une chance pour apprendre l'anglais!". Et le rugby aussi sans doute...
Pour Pierre-Chanel, du haut de ses 13 ans, l'ambition est au rendez-vous "Mon objectif, c'est d'atteindre l'équipe de France un jour".  A coup sûr un long parcours mais ces deux jeunes ont des atouts sportifs. "Armand est à la fois rapide et adroit. Il court le cinquante mètres en 5 secondes et 2 centièmes. Avec son gabarit de 1.79, c'est un très bon N°8" commente l'entraîneur Nisie FELEU. Il enchaîne "Pierre-Chanel, il ne fait que 1.70 mais il est en pleine croissance. Il est à la fois excellent en cross et en vitesse". Et de conclure "En très haut niveau, c'est ce qu'on recherche, endurance et vitesse".

Une porte vers le futur

Pour les parents, cette aventure néo-zélandaise est une immense chance doublée de beaucoup d'émotion. Le papa, un très solide Futunien à la carrure massive couve ses fils du regard "Pour moi et pour mon épouse, c'est une fierté car c'est la première fois qu'une porte s'ouvre. Un jour cela sera peut-être un emploi".

Pour l'entraîneur, cette sélection de ces deux garçons n'est pas un hasard "C'est la reconnaissance de 10 années de travail. Je ne prépare pas mes joueurs pour le prochain match mais pour "sortir" dans 5  ou 6 ans".

Reste à leur souhaiter beaucoup de réussite. Dans le rugby. Mais aussi dans les études!














tr
Publicité