Fin d'année scolaire à Wallis et Futuna: après les examens, le temps des bilans

éducation
Rentrée au collège
La vice Rectrice de l'Académie de Wallis et Futuna Annick Baillou dans un collège à la rentrée 2015
Les derniers jurys se sont réunis en fin de semaine dernière. Après le temps des examens est venu le temps des bilans. Mitigés selon les examens et les filières.
"On a des résultats en baisse par rapport à l'année dernière" commente, stoïque à son bureau, la vice Rectrice Annick Baillou. Elle a étalées devant elle les feuilles des résultats du baccalauréat 2015. Et de préciser "globalement 66% de réussite tous baccalauréats confondus, c'est inégal selon les spécialités".
Dans la moitié des spécialités, le taux de réussite est de 75%. Pas si mal quand même. Ce qui était encore mieux, ce sont les mentions. Sur les 121 lycéens, dans les 5 séries, 4 mentions"très bien", 3 "bien" et 11 "assez bien".

Bac: mieux faire en 2016

Les résultats globalement médiocres étaient déjà contenus dès la parution des résultats de vendredi 10 décembre. Lors de l'affichage le niveau des échecs et des rattrapages sautaient aux yeux. Il n'est pas facile de remonter le pente avec des retards importants.
Si la série ES affichait 76,92% de réussite, la série STMG était à 25,49% et 24 élèves au rattrapage. En ST2S le taux de réussite était de 27,77% mais 7 seulement pouvaient aller au rattrapage. En S seuls 50% tiraient leur épingle du jeu au premier tour, 9 devaient se présenter au rattrapage. En L, 36,36% d'emblée -soit 4 élèves sur 11. EN revanche, contrairement à d'autres filières les rattrapages ont remonté le taux de réussite à 75%.
Conclusion lucide de la vice-Rectrice: "Maintenant, il reste du travail à faire pour l'année prochaine pour améliorer les résultats dans toutes les filières".
Elle avance une explication de ce bac très moyen: "ce qu'on peut dire quand même, c'est qu'il y a eu un certain nombre de tensions tout au long de l'année au niveau du lycée." Une allusion transparente à plusieurs conflits qui ont secoué le lycée: les emplois fonciers, la rupture de confiance entre proviseure et parents d'élèves et pour finir le blocage de l'aéroport qui a plongé les îles dans la morosité et l'inquiétude. Pour cette ex enseignante rompue à la pédagogie aucun doute: "évidemment, cela n'a pas donné les conditions sereines qu'on pourrait souhaiter pour que les élèves se préparent à cette épreuve de fin d'année."

Bons résultats pour le Brevet et le CAP

L'heure étant aux bilans, vient le tour du CAP. "C'est très satisfaisant" souligne-t-elle "les taux de réussite sont de 86%. Dans le détail, c'est encore meilleur! Dans la moitié des filières (4 sur 8) le taux de réussite atteint les 100%.

Le tour d'horizon de cette année scolaire 2016 s'achève par le Brevet des collèges. Dans un article publié en début de semaine sur ce site le "cru 2016" se révélait bon: 239 candidats sur 280. Et des dizaines de mentions! Un niveau de réussite qui n'a pas varié depuis 3 ans

Pour résumer, très bien pour les CAP, bien pour les brevets. Il faudra confirmer en 2016.
En revanche pour le bac et le lycée, le défi est de taille pour atteindre un taux de réussite satisfaisant. En attendant la rentrée de février, l'heure est aux vacances... méritées ou pas!











Les Outre-mer en continu
Accéder au live