Cartes bancaires : alerte au piratage!

économie
fraude
Des voleurs spécialistes de l'informatique
Le piratage de cartes bancaires se multiplie sur notre Territoire. Une dizaine de personnes ont été victimes depuis ce début d'année par cette nouvelle forme de fraude... pour Wallis et Futuna. Une escroquerie qui a le vent en poupe : +67% d'augmentation des piratages en France en 3 ans.
"Ma carte -qui est toujours restée en ma possession- a été utilisée aux Etats-Unis. Dans des stations-service, dans des magasins" Hervé Le Deunff, un fonctionnaire des douanes d'expérience commente sa mésaventure bancaire. Neuf cent mille francs CFP envolés il y a à,peine trois semaines de son compte bancaire!

 

Voyages virtuels... mais dépenses réelles!

Pas de voyage aux USA mais une authentique fraude informatique. Une autre victime a vu son compte débité en... Russie. Un tour du monde de l'escroquerie! Depuis lundi dernier, sept personnes sont allées se plaindre à la gendarmerie...
La technique des escrocs est au point : ils commencent par de petites sommes -un ou deux dollars- histoire de tester s'il y a une réaction. Progressivement, si le le titulaire du compte ne réagit pas ils augmentent les sommes... Sans limite tant que le compte ne se bloque pas!!

La procédure pour se sortir du piège informatique est toujours la même. Coup de fil au centre des cartes bleues pour bloquer la carte, dépôt de plainte à la gendarmerie et attestation sur l'honneur que la carte utilisée frauduleusement était bien restée dans votre porte-feuille à des milliers de kilomètres des lieux des achats frauduleux. "Et si on est débité, la banque a un mois pour rembourser les sommes!" explique, rassurée, notre victime.

Plus de cartes bancaires et plus de fraudes

Notre société qui voit la chute des paiements en liquide et par chèque -moins 4% par an depuis près de 15 ans- et la forte hausse de l'utilisation des cartes bancaires inspire les voleurs informatiques! D'après l'Observatoire National de la Délinquance, entre 2010 et 2013 la hausse des piratages de cartes en France est de 67%.

Pour Xavier Beaumont, Ingénieur réseau Orande Wallis et Futuna le système utilisé par les fraudeurs est souvent très simple. Il pointe du doigt une page d'ordinateur -comme nous en croisons tous. "Voilà un exemple où on veut vous voler vos informations bancaires". De belles offres de prêts bancaires qui agissent comme autant de miroirs aux alouettes. En l'occurrence au pigeon titulaire d'un compte bancaire

Pièges à coordonnées bancaires

"Ce sont des offres frauduleuse. Elles sont très attractives mais elles sont générées par des gens qui veulent récupérer vos coordonnées bancaires" analyse-t-il. Et de poursuivre "Il y a beaucoup de pièges sur internet. Notamment sur Facebook. On vous présente une vidéo, vous cliquez et "hop!" vous ouvrez une autre page et à ce moment-là vous êtes sur un autre site". Gare alors au piratage.
Pour ce spécialiste, il faut systématiquement vérifier le "lien http", avec l'URL du site sécurisé.
Tous les sites sécurisés envoient alors un SMS de confirmation. Mais... mais... "les SMS, pour l'instant, le problème c'est qu'on n'a pas cette fonctionnalité sur le Territoire."

En d'autres termes il vaut mieux redoubler de prudence...






Les Outre-mer en continu
Accéder au live