Sigave : polémique autour d'un Roi annoncé... à tort?

traditions
sigave
Le drapeau du royaume de Sigave
A douze jours de la visite du Président de la République à Futuna, un communiqué du 1er Ministre coutumier annonçant l'intronisation d'un Roi à Sigave déclenche une polémique au sein de la Chefferie.
Le courrier est arrivé ce jeudi en milieu de matinée à la Délégation de Futuna. Parallèlement, il a été déposé à notre station de Wallis et Futuna 1ère.

Intronisation d'un roi à Sigave

Une mini-bombe dans un paysage de prépartion de visite présidentielle qui semblait apaisé depuis l'annonce de l'équipe de l'Elysée de la venue à Sigave du Président de la République. Deux cérémonies coutumières de 40 minutes -une à Alo, l'autre à Sigave- au lieu d'une seule à Alo dans la première mouture du programme.

Le contenu tient en trois lignes : "Permettez-moi de vous informer tout simplement par cette présente mais surtout de vous inviter le samedi 13 février 2016 à Nuku vers 10h00 à la cérémonie coutumière. A l'accasion de l'intronisation de Monsieur Keletaona Eneliko comme futur roi du royaume de Sigave".

Interview sur l'antenne radio de Wallis et Futuna 1ère

Le signataire de ce courrier s'identifie clairement dès dans son en-tête : "Le Kaifakaulu du Royaume de Sigave, 1er Ministre coutumier, Monsieur Atufela Visesio".
Quelques dizaines de minutes plus tard, le premier Ministre accorde un interview à l'une de nos journalistes. Il confirme sa décision d'accélérer cette intronisation -déjà une fois annoncée en juillet 2015... puis annulée à deux jours de l'événement. Eneliko Keletaona appartient aux deux grandes familles qui donnent des rois au royaume de Sigave. Il est le frère d'un ancien Roi qui occupé la fonction entre 1997 et 2003.
Le Kaifakaulu justifie cette annonce publique par la venue de François Hollande. Sigave, comme Alo, doit avoir son Roi pour accueillir le Président de la République.


Le 1er ministre désavoué

Le"hic", c'est que toute la chefferie de Sigave ne semble pas sur la même longueur d'onde... Plusieurs chefs coutumiers contactés assurent qu'il s'agit d'une démarche solitaire sans accord des autres coutumiers -ce que l'intéressé avait d'ailleurs affirmé en radio en avançant sa responsabilité de premier ministre pour prendre cette responsabilité d'intronisation. Ils annoncent une réunion coutumière de toute la chefferie pour le lendemain. Avec à l'ordre du jour la destitution du Premier ministre... 

En milieu d'après-midi, silence chez les deux parties... Le Ministre par qui le "scandale" est arrivé demeure injoignable. Les opposants acceptent dans un premier temps d'expliquer leur opposition. Finalement ils renvoient leur expression à demain vendredi;

A cette heure de début de soirée de jeudi... il devient donc urgent d'attendre.
Il est probable que ce soir à Sigave les échanges dans les Tauasu risquent d'être un peu tendus...








Les Outre-mer en continu
Accéder au live