42 ans de la radio de Wallis et Futuna : Témoignages de Nikita Seo, Thierry Pambrun anciens animateurs radio

témoignage
NIKY ET TYTY

Alors que la France fête cette année les 100 ans de la radio, en parallèle celle du territoire commémore ces 42 ans. Tout une semaine est dédiée à cet évènement à travers des reportages ou encore des témoignages  de Nikita Seo et Thierry Pambrun.

Sept ans après le lancement de la station régionale de FR3 Wallis et Futuna, le 31 mars 1979, Nikita Seo fait ses premiers pas en tant qu'animateur radio en juillet 1986. Il rentra en même temps que Soane Vakalepu, actuellement rédacteur-adjoint au bureau d'information dans l'équipe de la station qui comptait 16 personnes. Nikita prenait plaisir à partager à la population les musiques et aussi les communiqués pendant 4 ans. Durant ces 4 années il présenta une émission intitulée : "Voyage". Il n'a bénéficié d'aucune formation, l'animateur a appris sur le tas. Son témoignage reccueilli au téléphone par Malia Moefana :

Nikita Seo - Ancien animateur radio

Aucun diplôme n'était exigé à cette époque selon Nikita, il fallait juste bien maîtriser la langue française. La motivation était là, l'objectif reste avant tout selon lui satisfaire les auditeurs locaux. Nikita ressentait quelque part  une grande fierté de travailler dans une telle société. L'introduction de ce premier média sur le territoire était une révolution au quotidien de la popualtion de Wallis et Futuna. Les habitants découvraient les informations du monde extérieur au fil du temps. Des changements sont intervenus. Nikita constate une grande évolution notamment en terme d'équipement. Les conditions pour intégrer la station ne sont plus les mêmes qu'auparavant.

Nikita Seo - Ancien animateur radio

En 1990, Nikita quitte la station  et poursuit son chemin jusqu'en Nouvelle-Calédonie. Autres animateurs des années 90, Thierry Pambrun. Thierry Pambrun et Nikita Seo sont passés de la lumière à l'ombre. Tous deux ont choisi la reconversion après avoir fait rêver de nombreuses générations. Le reprotage de Seilala Vili et Jean-François Puakavase :