publicité

L'administration Supérieure de Wallis et Futuna répond aux revendications du Comité de Défense des Iles de Wallis et Futuna

L'administration supérieure a répondu aux revendications du Comité de Défense des Iles Wallis et Futuna. 4 revendications en rapport avec le foncier avaient été pointées par les manifestants, le 22 août. En dehors du compte rendu publié sur internet, le préfet ne communiquera pas sur le sujet.

© WF la 1ère
© WF la 1ère
  • WF la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Retour sur la manifestation du 22 août 2018. L'administration supérieure a publié sa version officielle  sur le site de la préfecture. Le compte rendu mis en ligne porte sur  les échanges qui ont eu lieu entre les manifestants et le Préfet Jean-Francis TREFFEL.
Le 22 août 2018, plus de 500 personnes ont participé à la marche du CDIWF. Ils ont mis en avant 4 points de revendications portant sur le foncier à savoir :
1) la suppression de la patente pour les loueurs d'habitations, votée en 2003
2)la suppression de la GPI (Gestion du patrimoine et des infrastructures) 
3) La suppression des ordonnances sur le foncier
4) la mise en place d'un référendum avant la modification du Statut de 1961.

 La préfecture a répondu à ces points dans un compte-rendu. Ce sera la seule communication que le Préfet accordera sur le sujet. Il a clairement signifié qu'il ne ferait aucun autre commentaire ni ne répondrait a aucune interview.

Le résumé de ce compte rendu dans ce reportage de Lagimaina HOATAU : 
 
L'Administration supérieure répond au CDIWF

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play