publicité

Baccalauréat : Des lycéens comptent sur l’épreuve de futunien et wallisien pour gagner des points

Ils sont treize à chercher des points dans cette option du bac. En futunien et wallisien, les lycéens ont eu l'air serein. Seuls les points au-dessus de la moyenne comptent.

© WF1ère.
© WF1ère.
  • Lotana Siakinu'u
  • Publié le , mis à jour le
Ils ont l’air serein pour cette épreuve du bac. Ces lycéens passent l’oral de wallisien et futunien. Treize candidats qui comptent sur cette option en langue maternelle pour récolter des points. « Ile oki o le sivi la, na kau to ki le kupu taki fanaga mo fakamatala mo to'a, na faigaofie ki te au talie na kau teuteu'i. Ce qui veut dire: C’était facile pour moi, je suis tombé sur les mythes et héros, un thème que j’ai appris », déclare Paulo Sekeme 17 ans élève de terminale S. « L’examinateur a apprécié ma présentation car j’ai su répondre aux questions».
Le professeur de futunien, Atonio Takasi, lui donne raison : « Après 4 candidats, je trouve que leur niveau était correct. L’évaluation était sur la présentation, l’expression orale, les connaissances sur la grammaire et la littérature et la tradition de Futuna ».
Une seule élève a passé l’option en wallisien. Pour Maureen Lenisio, « avec cette option langue vernaculaire, c’est plus sûr de récolter des points qu’en langues étrangères ».
La professeure de wallisien, Sinita Tahimili explique la notation : « On comptabilisera les points au dessus de 10,  par exemple, si le candidat a eu 12 de moyenne à cette épreuve, on va tenir compte  des 2 points de plus et on multipliera par 2 vu que l’épreuve est de coefficient 2. Ainsi, il aura 4 points de plus au baccalauréat ».

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play