publicité

Bénédiction de la chapelle de Vaisei : un événement religieux et coutumier à Futuna

Après 4 années de travaux, la chapelle de Saint Pierre Chanel à Vaisei a été bénie ce 03 janvier 2018. L’événement a réuni plusieurs centaines de fidèles.Une cérémonie fastueuse a suivi l’office en présence des rois de Alo et de Sigave, Tuiagaifo et Keletaona.

© Malia fatima Maniulua
© Malia fatima Maniulua
  • Stéphanie Vili; Malia Fatima Maniulua, Fatima Takasi, Sofia Hoatau
  • Publié le , mis à jour le
La première pierre a été posée en 2014. Quatre ans plus tard, la chapelle de Saint Pierre Chanel à Vaisei est prête à être bénie par l'évêque Monseigneur Ghislain de Rasilly. Ce Mercredi 03 janvier, l'affluence est telle que les fidèles suivent l'office depuis le parvis.

Un événement à l'échelle de Futuna

La bénédiction du lieu de culte a attiré de nombreux fidèles et des personnalités. Les rois Keleta'ona de Sigave et Tuiagaifo de Alo et leurs chefferies ont fait le déplacement. Toutes les autorités politiques de Futuna étaient également présentes.
Pour l'occasion, les murs de la chapelle ont été tapissés d'étoffes précieuses. Des ornements aux chants et aux danses interprétés par la chorale du village, tout a été organisé pour marquer les esprits.
Vesilio a participé à la construction de la chapelle, il se confie avec émotion. " Ca y est, notre chapelle est enfin bénie! Les travaux n'ont pas été faciles. C'est le fruit de la persévérance et de notre bonne volonté" dit-il.

La solidarité au centre de la rénovation de la chapelle

Le petit village de Vaisei se situe au coeur du Royaume de Sigave. Pour la rénovation de sa chapelle, le village a dépensé plus de 50 millions de francs pacifique, avec l'appui de la communauté vivant en Nouvelle-Calédonie.
Ces ressortissants de Vaisei expatriés n'ont jamais oublié leur village. Une centaine de représentants a fait le voyage pour la bénédiction. Parmi eux, Melito Finau, conseiller municipal à la commune de Paita et également représentant de Sigave sur le Caillou. Pendant quatre ans, il a participé activement à la collecte de fonds servant à financer les travaux. "Ca fait 60 ans que je suis parti de Vaisei. A Nouméa, nous sommes contents parce-que nous avons répondu à l'appel du ministre Sa'atula et du chef Sealeu. Ca a demandé un certain nombre de sacrifices mais la belle oeuvre est là!" confie Melito Finau.

© Malia fatima Maniulua
© Malia fatima Maniulua

Démonstration fastueuse de la joie de Vaisei

Plus de 300 cochons ont été sacrifiés pour marquer coutumièrement le jour de Vaisei. Chacune de ces bêtes pèse plus de 100 kilos. Des présents que préparent les habitants depuis 4 ans en vue de ce katoaga
Ata Jessop en fait partie, pour la bénédiction de la chapelle il a livré 30 gros cochons pour le katoaga. Sa famille et lui ont également préparé une quinzaine de cochons pour les "saka", destinés aux femmes des autres villages. Il explique : "Toute la famille s'est mobilisée. Les travaux ont commencé il y a 4 ans, à partir de là on a préparé le stock en vue de la bénédiction. Peu importe la quantité, c'est l'idée d'offrir de bon coeur qui compte!".

© Gérard Guillaume
© Gérard Guillaume

Pour Sa'atula Soane Kaikilekofe, le ministre coutumier de Vaisei, la bénédiction de la chapelle est synonyme de joie et de soulagement. " Cela fait 4 ans que nous nous cotisons pour la chapelle. Je suis très heureux. Même si nous sommes contents, les villageois sont très fatigués." souffle t-il.

© Gérard Guillaume
© Gérard Guillaume

Un éventail de célébration rare et fastueux a été déroulé par Vaisei. A l'occasion de la présence des deux rois, un tu, une danse guerrière exceptionnelle a été réalisée. 

Deux cérémonies du kava ont ainsi été organisées pour illustrer l'importance de cette journée.
Tout le katoaga, les cochons et les dons préparés pour l'occasion ont été distribués après le fakamisimisi​ du ministre de Alo Tuisaavaka. Un éloge rythmé qui vante  la composition du katoaga.

Le leti  des femmes de Vaisei a retenu l'attention par la profusion colorée de produits artisanaux et importés. Des présents que les femmes ont tenu à partager avec leurs homologues venues des autres villages. 
La fierté est sur tous les visages. Ema Afione, une vacancière venue de Wallis est époustouflée : " Je suis contente de voir cela. Ces gens ont tout donné sans compter, tout cela pour montrer leur foi" .
© Gérard Guillaume
© Gérard Guillaume

 




Sur le même thème

  • culture

    Des élèves futuniens de Sausau en voyage culturel à Tahiti

    La classe de CM2 de Sausau à Futuna s'est envolée pour Tahiti ce Vendredi 08 juin. 59 personnes dont les 21 élèves partent dans le cadre d'un projet commun avec l'école de la mission à Pape'ete. Parmi les échanges culturels, la démonstration de 2 "vikiga", l'équivalent futunien du "orero" tahitien.

  • culture

    Coutume: Un nouveau chef au village de Mala'e

    Dans le Nord de l’ile 'Uvea, à Malae,
    Installation du nouveau chef de village. Le FAIPULE du district ainsi que des personnalités publiques ont partagé le KAVA d’installation du nouveau Tu'itoafa, Mikaele Neti a été désigné et il a accepté le titre. Un choix fédérateur pour beaucoup de villageois. 

  • culture

    Langues maternelles : qu'en pensent les jeunes de Wallis et Futuna?

    Ce Mercredi 21 fevrier marque la journée internationale des langues maternelles. Le Territoire de Wallis et Futuna compte 3 langues : le français, trait d'union entre le wallisien et le futunien. Quels sont les usages des langues maternelles? Nous avons posé là questions aux lycéens du fenua.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play