publicité
Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

La carte des formations 2019-2020 de Wallis et Futuna à la loupe

La carte des formations 2016-2020 était en discussion ce Mercredi 06 juin  à HAVELU. Il s’agissait de débattre sur les filières disponibles en fonction des besoins du Territoire en matière d'emploi. L'enjeu étant aussi de lutter contre la baisse des effectifs dans les classes.

  • Kilisi Moeliku, WFla1ère
  • Publié le , mis à jour le
Les forces vives du territoire et les personnels d'éducation se sont rencontré au fale de la République à Havelu. Ce Mercredi 06 juin 2018, l'objectif de la réunion est de suivre l'évolution de la carte des formations d'ici 2020. Il s'agit de la feuille de route précisant les fillières disponibles ou à rajouter aux établissements scolaires.

Ces projections se font en fonction des besoins de la population de Wallis et Futuna. Parmi les priorités : lutter contre la baisse constante des effectifs dans les écoles et identifier les emplois à développer sur le Territoire.

La grande réflexion a eu lieu en 2015, des ajustements en 2016, aujourd'hui à mi-parcours, les perspectives portent jusqu'à 2020. La vice-rectrice Annick BAILLOU, s'exprime à ce sujet :

"Ces 3 dernières années, on a réduit le nombre des CAP en essayant de permettre aux élèves d'avoir suffisamment de champs en terme de CAP, ça nous a conduit à faire des modifications en terme de structure avec  recrutement 1 année sur 2, par exemple sur le pôle mécanique ou le pôle batiment. Nous sommes obligés compte tenu des effectifs de proposer une variété de fillières de formations professionnelles. de trouver des solutions pour l'avenir, pour que nos élèves aient un choix suffisamment large sur le Territoire"

Une réflexion a également été menée sur la question de la poursuite des études après le bac. Le sujet a été abordé avec le président de l'Université de la Nouvelle-Calédonie.
Annick Baillou souligne l'importance de cette collaboration :

"Le président de l'UNC est venu avec son directeur des technologies pour réfléchir à ce que nous pouvons faire dans le cadre du post-bac. On a aussi réfléchi sur des actions scientifiques et technologiques sur le Territoire."

Pas de grands changements pour la prochaine rentrée selon la vice-rectrice. Ce qui est sûr, une consultation sera lancée sur les évoltuions souhaitées par le Territoire en matière de formations

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play