publicité

Consommation : le boom de la 4G à Wallis et Futuna

Après un démarrage timide en 2015, le marché du téléphone portable a connu un réel engouement en 2017. Plus de 7000 Puces ont été vendues. Les chiffres d’affaires s’envolent à l’approche de l’internet très haut débit.

© Stéphanie Vili
© Stéphanie Vili
  • Lagimaina Hoatau ; Stéphanie Vili
  • Publié le , mis à jour le
80 millions de francs CFP de chiffre d’affaire en 2017 grâce à Manu’ia.

Le chiffre d’affaire des ventes de Manu’ia ont doublé en un an pour atteindre plus de 80 millions de francs pacifique en 2017. Ce chiffre était de 45 millions en 2016.

Une évolution fulgurante de la 4G

En 2016, le volume de Data vendu par le Service des Postes et Télécommunications était de 2 Terra Octets. Cela a généré 5 millions de chiffre d’affaire. En 2017, la consommation de données des téléphones portable a atteint 12 Terra Octets, soit 6 fois plus.
© WF 1ère
© WF 1ère

Pour Jean Louis Tranty, le régisseur du SPT, cela illustre surtout une évolution des modes de consommation.  « Il n’y pas forcément plus de clients par rapport à 2016. C’est plus un changement de la consommation des ménages. en 2016, c’était la voix qui prévalait et là depuis quelques temps, je pense que c’est grâce aux améliorations faites au niveau des installations. De plus en plus, les gens ont modifié leur mode de consommation et donc ils préfèrent la 4g. elle prend le relai par rapport à la 3g » d’après les explications de Jean Louis Tranty.

Les réseaux sociaux représentent plus de 90% de la consommation internet

Une consommation favorisée par la 4G, accessible via le réseau Manu’ia. Lifukava a reçu un téléphone pour Noël. Elle s’est acheté une carte Sim pour accéder au réseau 4G. « C’est pour aller sur facebook, on peut faire plein de choses avec la 4g ! » explique la jeune fille.
L’utilisation de la 4g pour les réseaux sociaux a eu un impact sur les ventes de téléphones. François Rouxel est le propriétaire d’un magasin informatique, il constate ce changement.
« En 2016, on vendait encore pas mal de tablettes. Maintenant les gens se retournent beaucoup vers les téléphones au détriment de ces tablettes qui sont plus grandes mais peut-être moins fonctionnelles, sur lesquelles on a pas forcément internet quand on se déplace. La 4g ça permet cela, quand on va à l’ilot et quand on se promène on prend une photo et tac on peut la publier sur les réseaux sociaux.. » dit-il.

Engouement pour les  cartes prépayées

Sur 7500 puces SIM vendues seules 1000 puces concernent des abonnements. Les cartes prépayées se sont démocratisées en 2017 grâce à la vente dans les commerces.
On attend maintenant l’effet qu’aura la mise en service du câble avec l’internet très haut débit…

Le reportage de Lagimaina Hoatau et NIcolas Esturgie : 

Boom de la 4g à Wallis et Futuna

 

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play