publicité

Les coraux du fenua menacés par une variété d'étoile de mer l'acanthaster

Une prolifération inquiète les pêcheurs, l'acanthaster ou taramea a élu domicile au lieu dit « trou du diable » juste en face de l'îlot Nukuhione à Wallis. Cette étoile tueuse de corail fait désormais l'objet d'une petite campagne de ramassage lancée par un groupe de pêcheurs 

© WF la 1ère.
© WF la 1ère.
  • Leone Vaitanoa
  • Publié le
Le « Trou du diable » …comme son nom ne l’indique pas, est un vrai petit coin de paradis pour les baigneurs et aujourd’hui pour l’acanthaster. Cette étoile de mer dévoreuse de corail, appelée également « la couronne d’épines » ou « le coussin de belle-mère » a toujours été présente dans les lieux, mais les pêcheurs ont constaté sa prolifération brutale ces deniers mois. Ils décident donc de mener des campagnes de ramassage. Soane, Léo et Ioane inscrivent leur nouvelle activité dans un cadre purement bénévole, le «Trou du diable » leur procure suffisamment de poissons pour nourrir leur famille, «…il est normal que nous rendions la pareille en consacrant une petite journée par mois au ramassage de cette étoile tueuse. » nous déclare Soane.
Le plongeur professionnel Pascal Nicomette parle de la réintroduction de son prédateur naturel.
L’acanthaster, une étoile à manipuler avec attention car elle est venimeuse, et avec délicatesse car la moindre blessure peut libérer ses 65 millions d’œufs.

Le reportage de Leone Vaitanoa :
L’acanthaster, une étoile de mer dévastatrice

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play