publicité

Départ de familles pour les premières communions en métropole : la coutume perpétuée à 20 000 km de Wallis et Futuna

Les wallisiens et futuniens qui vivent hors du territoire continuent à perpétuer la tradition lors de grandes occasions comme baptêmes, communions ou mariages. Leurs familles à Wallis et Futuna se déplacent lors de tels évènements avec dans leurs bagages les produits artisanaux locaux. 

© WF la 1ère
© WF la 1ère
  • Par Fatima Maniulua
  • Publié le , mis à jour le
Les wallisiens et les futuniens qui sont installés hors du terrioire, que ce soit en métropole, en Polynésie ou en Nouvelle-Calédonie continuent à perpétuer la tradition de leurs îles surtout lors d'évènements importants comme les baptêmes, les premières communions ou les mariages. 
Lorsque cela arrive, les familles à Wallis et Futuna se déplacent avec les dons habituels dans leurs bagages, les produits artisanaux importants dans la coutume wallisienne et futunienne tels que les nattes et les tapas géants. 

La plupart des familles wallisiennes et futuniennes en métropole prévoient ces évènements pour les saisons du printemps et de l'été. Depuis quelques semaines, leurs familles au fenua ont commencé à partir. 


Notre équipe est partie à la rencontre de la famille Ponoso qui s'apprêtait à prendre l'avion ce lundi 28 mai 2018 direction la métropole. Micheline Ponoso part assister à la première communion de ses deux petites filles jumelles. La petite famille emporte donc dans ses bagages les produits locaux importants comme les nattes et le tapa géant. Elle a fait confectionner aussi des tenues traditionnelles à base d'écorce de murier. Un voyage qui a demandé plusieurs mois de préparation comme l'achat des billets. 
Malgré le coût du voyage Micheline tient à perpétuer cette coutume ancestrale. "Je préfère perpétuer cette tradition car j'y ai été habituée depuis petite et j'aimerais la transmettre à mes petits enfants". 


Autre exemple d'une deuxième famille au village de Utufua dans le district de Mua, le couple Mataila s'apprêtait aussi à prendre l'avion de ce lundi 28 mai toujours en direction de la métropole pour la première communion de leur petite fille. Selon Kalepo Mataila "il est très important de perpétuer cette tradition même à des milliers de kilomètres de Wallis et Futuna. Donc nous avons mis dans nos bagages des nattes, des tapas géants, des tenues traditionnelles et aussi des ta'ovalas" ( ta'ovala : sorte de pagne traditionnelle confectionné généralement à base de fibre de bourao porté lors des grandes occasions). 

Malgré l'envie d'emporter des tonnes de cadeaux pour marquer ces évènements, les familles ne choisissent que l'essentiel car chaque personne en partance pour la métropole n'a droit à qu'à deux pièces de 23 kilos 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play