publicité

Les diététiciens pointent les produits du bouclier qualité prix de Wallis et Futuna

La réunion annuelle de l'observatoire des prix s'est tenue durant 3 jours jusqu'au vendredi 07 décembre 2018 à Havelu. 56 produits dont le prix est réglementé par le "bouclier qualité prix". Une liste qui n'est pas au goût des personnels de santé. Ils pointent des produits comme le corned-beef.

© WF la 1ère.
© WF la 1ère.
  • WF la 1ère
  • Publié le
Corned Beef en boite, Margarine, boissons gazeuses : autant de produits retenus dans le bouclier qualité qui sont sujet à controverse notamment pour les diététiciennes. La réunion annuelle de l’observatoire des prix a eu lieu pendant trois jours  à Havelu jusqu'à ce vendredi 07 décembre. 

Une réunion à laquelle ont été invités les représentants de l’agence de santé du territoire pour qu’ils apportent un éclairage en matière de santé publique sur le choix pertinent des 56 produits retenus dans le bouclier qualité prix.  Anne Lise Corbeau est diététicienne, selon elles certains produits doivent être bannis du Bouclier Qualité Prix :

c’est vrai que des choses comme le corned beef peut difficilement être maintenu sachant que d’un point de vue nutritionnel il y a énormément de matières grasses. Dans une boîte de 320g il y a 15 cuillères à café de matières grasses. En manger une fois par semaine ça suffit largement »



Les représentants de l’Observatoire des prix sont conscients de ces problématiques. Un choix délicat, puisque ces produits controversés sont entrés dans les habitudes alimentaires de la population. S'il doit y avoir un changement, il va falloir que celui-ci soit progressif. La solution : introduire au fur et à mesure de nouveaux produits dont les qualités diététiques sont reconnues, selon Xavier PELAT, le président de l'Observatoire des prix :

A titre d’exemple, la boîte de haricots verts, l’objectif sera d’encourager à la consommation des légumes même si ils sont en conserve c’est toujours mieux que certains produits qui sont très consommés. Ou encore le café qui est donné au petit déjeuner à beaucoup d’enfants, on va privilégier les produits laitiers

Autre piste : structurer la filière de production locale pour permettre aux consommateurs de disposer de fruits et légumes locaux toute l’année à des prix modérés.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play