wallis & futuna
info locale

L’eau de la marque « Cristaline » interdite de vente et de consommation à Wallis et Futuna

consommation
Bouteilles d’eau
De nouvelles analyses sont en cours ©WF la 1ere
La préfecture de Wallis et Futuna interdit la vente et la consommation de l’eau de marque « Cristaline » sur l’ensemble du territoire jusqu’à nouvel ordre. 
Le communiqué de la préfecture de Wallis et Futuna tombé ce mardi 16 avril 2019 au soir est clair:

Suite à un contrôle très récent et inopiné de la qualité de l'eau d'une bouteille de la marque « Cristaline » par le service territorial de l'environnement, une non conformité de cet échantillon au regard des normes sanitaires a été mise en évidence.

Par conséquent et compte-tenu du principe de précaution en matière de santé publique, l'Administration supérieure interdit la vente et la consommation d'eau de source de la marque à Wallis et à Futuna, à compter du jeudi 17 avril et jusqu'à nouvel ordre.


En fait c’est un consommateur de Futuna qui a donné l’alerte.
Les analyses ont été faites par le service territorial de l’environnement.
Atoloto Malau le chef de service précise que des bactéries ont été trouvées dans une fin de stock à Futuna.
Des nouvelles analyses sont en cours sur les nouveaux stocks. 13 prélèvements ont été faits chez l’importateur et les commerces.

Le problème vient-il de l’embouteillage ou dès conditions de stockage, le service territorial de l’environnent ne peut pour le moment se prononcer.

Les numéros de lots incriminés seront communiqués à l’importateur et au fabricant qui pourront peut-être apporter des informations complémentaires.

L’importateur Général Import de son côté se dit étonné des conditions dans lesquelles les analyses ont été faites.

La réponse de "Cristaline" :

Ce 18 avril 2019 le service consommateur de la Marque "Cristaline" a répondu via un communiqué, selon elle ,

"Il n’y a aucun risque sanitaire, l’eau de source CRISTALINE n’est pas en cause. Cela ne concerne qu’un lot de
CRISTALINE Ste Cécile EXPORT/ format 1L5 / bouchon vis / carton 12 bouteilles. Seule l’île de Wallis et
Futuna est concernée et en aucun cas l’Europe. Les autorités sanitaires de Wallis-et-Futuna ont appliqué le principe de précaution en matière de santé publique. Elles procèdent actuellement à de nouvelles analyses et leurs résultats devraient être connus au plus tard lundi. Suite à nos investigations en collaboration avec les autorités sanitaires de Wallis-et-Futuna, ce défaut
organoleptique proviendrait d’un mauvais stockage et de la dégradation des cartons. Ces cartons sont utilisés
uniquement pour l’exportation hors Europe. En Europe les bouteilles sont regroupées en packs film plastique
PEBD. L’eau est un produit tellement pur, inodore et sans saveur, que des conditions de conservation non adaptées ou un
stockage à proximité d’une matière odorante, peuvent aboutir à une perception de goût ou d’odeur inhabituelle.
Nos produits doivent être gardés dans un endroit sec et tempéré, à l’abri du soleil et de la chaleur.
Une vérification de nos autocontrôles, pour le lot de fabrication incriminé, a été réalisée. Ces autocontrôles ne
révèlent aucune non-conformité, aussi bien au niveau physico-chimique que bactériologique. De plus, les autorités
sanitaires françaises n’ont relevé aucun défaut lors de leur contrôle. Nous attendons le résultat des contre-analyses qui confirmera l’absence de défaut."


Toutes les bouteilles d’eau de la marque ont été retirées des rayons des commerces en attendant les résultats des nouvelles analyses demandées par la préfecture de Wallis et Futuna.
Publicité