publicité

L'économie, le social, la jeunesse et la desserte aérienne de Wallis et Futuna au coeur du programme du député Sylvain Brial

Sylvain Brial nouveau député de Wallis et Futuna était l'invité des journaux télévisés de Wallis et Futuna la 1ère. Comme annoncé lors de la campagne électorale, plusieurs dossiers sont importants pour Wallis et surtout Futuna : développer l'économie, la jeunesse, la desserte inter-îles. 

  • Par Fatima Maniulua
  • Publié le , mis à jour le
Sylvain Brial est le nouveau député de Wallis et Futuna. Rappelons qu'il a été élu avec 51.61% du suffrage. Lors de son passage à l'antenne aux journaux télévisés de Wallis et Futuna la 1ère, il a réaffirmé les projets importants pour le territoire surtout pour l'île de Futuna. 
(Pour rappel, les futuniens ont voté en masse pour Sylvain Brial. Il a obtenu 1772 voix contre 500 seulement pour Napole Polutele).

"En ce qui concerne les travaux à faire à Futuna, il y a un rééquilibrage à faire comme les travaux des routes, de l'aéroport et de la desserte aérienne et maritime et également la jeunesse et la partie sociale"

  • Desserte aérienne et maritime 
Selon le député Brial, "contrairement à tout ce qui s'est dit, le projet d'un ATR 42 est réalisable. 
Avant même de normaliser la piste, il suffirait qu'il y ait une dérogation de l'aviation civile pour faire atterrir l'avion. 
Il faut une volonté de l'état pour développer ce projet. 
Nous pouvons aussi envisager une desserte maritime. Il y a un projet mais qui demande de l'argent, une somme de 70 millions de francs pacifique pour chaque rotation ce qui est énorme pour le territoire, en sachant qu'il y a aussi la subvention d'équilibre qui est versée à la compagnie AIrcalin et qui a augmenté du presque le double. 
Nous ne pouvons pas tolérer qu'il y ait une desserte maritime qui s'installe et qui va creuser le déficit de l'autre côté.  
En revanche, je serai d'accord pour la mise en place de la desserte maritime à Wallis et Futuna à condition que cela ne coûte pas 1 franc au territoire". 


  • La jeunesse
Le député Sylvain Brial est "pour le cumul des bourses. La réglementation actuelle ne le permet pas mais il faut de la volonté car les étudiants ont besoin 
d'argent surtout pour les frais d'installation. 
On a besoin de soutenir nos enfants pour qu'ils réussissent et aient un meilleur avenir. 
Les raisons pour lesquelles notre population quitte le territoire, nous pouvons les proposer sur le territoire avec de la volonté comme par exemple les avantages sociaux"



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play