publicité

Futuna collecte les témoignages des anciens pour sauvegarder son patrimoine et son histoire

Sauvegarder le savoir-faire ancestral, c’est l’objectif d'une opération de collecte de témoignage auprès des aînés de Futuna. A l’origine de cette opération le service des affaires culturelles soucieux de préserver l'art, la culture et l'histoire futunienne.

© WF la 1ère.
© WF la 1ère.
  • Fatima Takasi
  • Publié le , mis à jour le
Muni d’une caméra, Logosea et Lolesio entament leur 3ème jour de travail, dans le village de Nuku, chez Malia Keleta’ona. Cette grand-mère détient un savoir-faire dans le tressage des nattes futuniennes.
Logosea Soko est collectrice :

On voit bien sur la natte qu’elle vient de finir des motifs spécifiques. Grâce à ces motifs, elle a remporté le prix d’un concours organisé en 1994 à Wallis. Cela ne s’arrête pas seulement à l’artisanat, nous avons aussi les comptes et légendes qu'il faut conserver.


Au total, les agents doivent rencontrer plus d’une trentaine de personnes. L’enregistrement sonore de la mémoire des témoins constitue, pour les Archives du Service des Affaires Culturelles, une source complémentaire de l’histoire locale.
Petelo Leleivai est le responsable du Service des Affaires Culturelles:

C’est un savoir-faire culturel, traditionnel, océanien. Nous avons besoin de le sauvegarder et puis le transmettre à nos enfants.Pour le moment on se contente des moyens que le territoire nous donne mais le plus important c’est de démarrer le travail. Il est urgent de le démarrer et c’est çà le plus important pour moi en tant que responsable.


Aujourd’hui très peu d’écrits ont été réalisés sur l’histoire de Futuna. Grâce à cette opération, le savoir-faire ancestral sera toujours présent et transmis de génération en génération.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play