wallis & futuna
info locale

Des géologues évaluent le sol de Futuna

sciences futuna
Futuna
©Malia Fatima Takasi
Deux géologues de la Nouvelle-Calédonie sont en mission à Futuna. D'après les premières estimations, le sol serait riche en catcha et en basalte, des ressources utiles au BTP. L'étude s'inscrit dans le cadre d'un projet  de coopération technique avec la Nouvelle-Calédonie.
Le sol de Futuna regorge de matériaux utiles à la construction. Parmi cette ressource, on trouve notamment du basalte et du catcha selon les géologues venus de Nouvelle-Calédonie. Ces scientifiques ont sillonné toutes les pistes accessibles de l’île. Objectif : localiser les lieux où se trouvent les matériaux, identifier leur nature, leur qualité et leur capacité à fournir toute l’île.  Bernard ROBINEAU est le chef du service de la géologie en Nouvelle-Calédonie, il explique : 

Sur le long terme c’est d’offrir des possibilités d’ouverture ou d’accès à ces matériaux là pour les futuniens, c’est ça l’objectif, c’est surtout aider les futuniens à mieux évaluer leur ressource pour mieux la capter ou mieux assurer leur développement économique.


La mission s’inscrit dans le cadre d’un projet de coopération technique entre la Nouvelle-Calédonie et le Territoire. En plus de porter de nouvelles données à la connaissance de la population, ce projet va permettre d'améliorer les conditions de vie de la population. S'assurer de la présence de matériaux dans le sous-sol futunien c'est aussi la promesse de faire s'accélerer certains travaux.  Bernard ROBINEAU continue :

On a eu la visite du chef des TP qui a voulu anticiper parce qu’apparemment à futuna il y a un problème de matériaux qui est crucial. On est venu aider dans le cadre de notre connaissance géologique. On a montré les similitudes qu’il y a entre Alofi, même s’il y a beaucoup plus de catcha là bas mais beaucoup moins de roche volcanique, mais on a la même géologie sur les 2 îles. C’est juste une question après de technologie pour aller chercher cette ressource mais elle est là.

Les résultats de cette mission de géologie seront rendus dans un rapport technique dans 2 à 3 mois, d'ici le début de l'année 2019.
 
Publicité