publicité

L'hôpital et le centre d'hémodialyse de Futuna au coeur des préoccupations du conseil d'administration de l'agence de santé

C'est une première, le conseil d'administration de l'agence de santé de Wallis et Futuna s'est tenu à Futuna. L'occasion pour les décideurs de toucher de près aux problématiques locales. L'amélioration de la prise en charge des patients et la construction du centre d'hémodialyse ont été abordés.

Les chambres ont été repeintes et climatisées à l'hôpital de Futuna. © WF la 1ère.
© WF la 1ère. Les chambres ont été repeintes et climatisées à l'hôpital de Futuna.
  • Fatima Takasi - WF la 1ère.
  • Publié le
Différents dossiers ont été abordés lors du conseil d’administration qui s'est déroulé les 18 et 19 juillet 2018 à Futuna. Deux dossiers ont retenue notre attention pour Futuna.Le centre d’hémodialyse en construction et les conditions d'accueil des patients à l'hôpital de Kaleveleve.

La construction du centre d'hémodialyse :

La construction doit faire face à un problème d'entreprise. Les entrepreneurs qui ont répondu aux marchés publics sont trop chers.
Mahe Fotuaika est le président du conseil d'administration de l'agence de santé de Wallis et Futuna :

"Pour le centre d’hémodialyse nous avons les fonds, mais ce qui se passe c’est que dans les marchés publics, nous avons des règles et les règles ne sont pas respectées par les 2 sous-missionnaires. Il y a un qui a plus de 300 000 Xpf  au-dessus du budget prévu et l’autre qui a plus de 160% ! ... C’est assez inconvenant et nous ne pouvons pas accepter. Il a été évoqué une possibilité de remise à niveau des bâtiments de l’école de Vele pour qu’on puisse démarrer là-dessus mais maintenant çà dépendra des Futuniens.



Les conditions d'accueil s'améliorent à l'hôpital de Kaleveleve :

Des chambres d’hospitalisation rénovées, climatisées, symbolisent l'amélioration. Et pourtant, il reste encore du travail à faire pour améliorer les locaux de l’hôpital. Etienne Morel est le Directeur Agence de santé de Wallis et Futuna:

"on essaye petit à petit d’améliorer le confort, et l'accueil. Les locaux, sont ce qu’ils sont, et sont quand même assez vétustes. Au niveau des chambres je pense qu’il y a eu une amélioration... au niveau du bloc sanitaire, des climatisations, des portes. Maintenant il faudra peut-être attendre un jour futur et çà risque de demander beaucoup de temps pour une éventuelle reconstruction du site."


La situation des évacuations sanitaires dE Futuna vers Wallis et la Nouvelle-Calédonie :

Etienne Morel le Directeur Agence de santé de Wallis et Futuna :

"Cette année il y a un peu plus d’EVASAN, ce qu’on essaye de faire quand même, pour éviter des déplacements des Futuniens vers Wallis, c’est que quand un spécialiste vient, qu’il puisse aussi faire des consultations sur place. Après sur les EVASANS vers Nouméa ou la Métropole, je pense que le fonctionnement est assez fluide, c’est vrai qu’on s’appuie à la fois sur nos propres forces et sur Medevac. Je pense que çà fonctionne plutôt bien, on est quand même très réactif."


La priorité reste la construction du centre pour les dialysés. A l'heure actuelle les insuffisants rénaux ne peuvent être soignés et pris en charge qu'à Wallis dans l'unique centre d'hémodialyse. Il ne compte qu'une quinzaine de place pour une cinquantaine d'insuffisants rénaux. Plus de la moitié d'entre souffre du diabète.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play