publicité
Examens 2018
avec

Rechercher un résultat

Rentrée à l'internat de Wallis, les futurs lycéens futuniens se préparent

Leyla Totele et Kalisito Pognon se préparent pour l'inconnu. Ces futurs lycéens vont devoir quitter Futuna pour poursuivre leur scolarité dans l'unique lycée du territoire, le Lycée d'Etat à Wallis. Une nouvelle vie d'interne les attend. Nous sommes allés à leur rencontre avant leur départ.

© WF la 1ère.
© WF la 1ère.
  • Fatima Takasi.
  • Publié le
Plus d’une centaine d’élèves se préparent à quitter leur foyer et leur famille à Futuna. Pour ces nouveaux arrivants au lycée, c’est le grand saut. Comment ces derniers se préparent-ils ? Leyla Totele et Kalisito Pognon habitent le Royaume de Sigave à Futuna, ils nous font part de leurs sentiments avant ce changement de vie .
Kalisito Pognon futur interne au lycée de Wallis © WF la 1ère.
© WF la 1ère. Kalisito Pognon futur interne au lycée de Wallis

Kalisito, lui profite de ces quelques jours de vacances pour aider sa famille. C’est la première fois qu’il quittera son foyer, ses petites habitudes de tous les jours. Tout cela va lui manquer : " d’un côté je sais que je dois partir à Wallis pour mes études mais de l’autre côté je veux rester aussi pour aider mes parents.... Au moins à l’internat de Lano il y aura mes copains de Futuna qui seront avec moi ce sera moins difficile".

Avelina est la maman de Kalisito: "nous sommes un peu malheureux car c’est notre unique fils qui part pour Wallis. Je lui dis toujours de suivre les conseils des plus anciens".

Leyla Tolete, future interne au lycée de Wallis © WF la 1ère.
© WF la 1ère. Leyla Tolete, future interne au lycée de Wallis

Leyla Totele est prête pour faire sa rentrée à l’internat du lycée. Elle a même plutôt hâte de connaître ses colocataires. La jeune fille ne redoute en rien l’éloignement de ses parents : " disons que je ne suis pas angoissée, comme il y a mes copines ça va, cela me motive un peu de rester loin de mes parents. Après le lycée à Wallis, on doit partir, on s’éloigne de nos parents, ça les habituera à ne plus nous voir à la maison".

Leyla peut compter sur sa cousine Tofa qui est déjà passée par là : "je vais lui montrer comment on vit loin des parents, et comment cela se passe au Lycée".

En attendant le départ pour Wallis, les futurs internes profitent encore des derniers jours avec leurs proches. Des proches qu'ils ne reverront que dans 2 mois.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play