publicité

Tennis de table : les joueurs de Futuna formés par le directeur technique de la fédération tahitienne

Deux semaines de formation, une pour les animateurs de la ligue de tennis de table à Futuna et l'autre semaine est consacrée aux jeunes pongistes. La formation est donnée par le directeur technique de la fédération tahitienne de tennis de table Alizé Belrose, deux fois champion du Pacifique.

Alizé Belrose directeur technique de la fédération tahitienne de tennis de table en formation à Futuna © WF la 1ère
© WF la 1ère Alizé Belrose directeur technique de la fédération tahitienne de tennis de table en formation à Futuna
  • Fatima Takasi
  • Publié le , mis à jour le
Deux semaines de formation de haut niveau avec toujours la même volonté d'améliorer le jeu et la technique des pongistes futuniens. La première semaine est consacrée aux animateurs de la ligue de tennis de table à futuna et la deuxième semaine est réservée aux jeunes joueurs.
La formation est assurée par le directeur technique de la fédération tahitienne de tennis de table, Alizé Belrose. Une opération à l'initiative de la ligue de tennis de table de Wallis et Futuna. 

Dans la nouvelle salle de tennis de table de la ligue, à Salauniu, ils sont 15 jeunes pongistes à suivre les instructions du formateur et les conseils des animateurs. Mana jeune joueur est satisfait :

"je suis content d’être là car çà permet d’améliorer ma façon de jouer, en plus c’est motivant d’être former par un champion dans ce domaine;"


Lomualita est animatrice, cette formation est profitable:

"cette formation est vraiment utile et je constate que les jeunes sont motivés, c’est encourageant pour nous de continuer dans cette voie, alors autant en profiter aussi car ce n’est pas tous les jours qu’un Alizé Belrose, directeur technique de la fédération tahitienne de tennis de table, intervient en tant que formateur."

 
15 jeunes futuniens en formation tennis de table. © WF la 1ère.
© WF la 1ère. 15 jeunes futuniens en formation tennis de table.

Alizé Belrose, aujourd'hui directeur technique de la fédération tahitienne de tennis de table a été 2 fois champion du Pacifique. Ce dernier est agréablement surpris, de la motivation des jeunes futuniens:

"les jeunes sont très motivés, ils ont vraiment envie de jouer, c’est vraiment une super organisation, c’est super. Le niveau à Futuna c’est un début, mais ils sont en pleine progression et je suis sûr que çà va donner de bons joueurs plus tard."


De bons joueurs plus tard, c’est l’objectif visé par le président et la ligue. Et pour avoir de bons joueurs, il faut bien les former. Cette initiative est un projet de la ligue de Wallis et Futuna qui date de 2017. Avec l’aide de la fédération internationale de tennis de table et la participation de la fédération tahitienne, ce projet s'est concrétisé. Charles Gaveau le président de la ligue de Wallis et Futuna est optimiste: 

"Aujourd’hui nous avons fait une petite sélection sur les 3 clubs, on a pris les 15 élites et je pense que çà va être un plus pour eux, parce que parmi les 15, 5 vont partir en Métropole et 10 vont rester. Ces 10 là, il faut que je les prépare justement pour les prochaines compétitions nationale et régionale.


Si à Futuna, le tennis de table prend déjà ses marques, à Wallis l’activité vient d’être relancée. Le président de la ligue prévoit la même formation pour le club de ping-pong à Wallis en 2019.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play