publicité

Le Gardian en mission de surveillance des eaux de Wallis et Futuna du 13 au 16 février 2018

Le "Gardian" assurera la surveillance des eaux du Territoire du 13 au 16 février 2018. Une surveillance réclamée par les élus locaux lors de la visite en septembre 2017 de Sébastien Lecornu, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la Transition Écologique. Depuis, la surveillance s'est accrue.

© © MARINE NATIONALE
© © MARINE NATIONALE
  • Par Fatima Maniulua
  • Publié le
L'appareil "Gardian" de la Marine Nationale a atterri à l'aéroport Internationale de Hihifo à Wallis ce mardi soir 13 février 2018. Il assurera la surveillance des eaux du territoire du 13 au 16 février 2018.

© Sofia Hoatau
© Sofia Hoatau

A peine arrivés, le commandant Jean Louis Fournier et son équipage ont déjà commencé les vols de surveillance, et chaque vol dure 3 heures et demie. Une opération importante pour assurer une surveillance de la ZEE, zone économique exclusive. Pour Wallis et Futuna elle s'étend sur plus de 250 000 Km2.

En rose Les Zones Economiques Exclusives à La France
En rose Les Zones Economiques Exclusives à La France

En septembre 2017, lors de la venue sur le Territoire de Sébastien Lecornu, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la transition écologique et solidaire, les différentes instances du Territoire ont soulevé le problème du pillage des ressources halieutiques par les bateaux de pêche étrangers. Elles avaient demandé à l'Etat une surveillance de la zone maritime et entre autre le développement de la filière pêche hauturière. Cela permettrait de surveiller en même temps la zone maritime de Wallis et Futuna.
Contre cette surpêche des navires étrangers, Sébastien Lecornu avait annoncé que la surveillance des eaux territoriales sera accrue, promesse tenue.
Trois fois par an, le Gardian survole les 266 000 km2 de la zone maritime de Wallis et Futuna.

Les vols de surveillance maritime dans et aux abords de la ZEE ont pour but, grâce aux différents capteurs embarqués, (radar, etc..) de recueillir des renseignements sur tous les bâtiments à la mer. En parallèle du contrôle de leur position, une prise de photo et ou vidéo est effectuée sur tous les bâtiments survolés pour détecter une éventuelle activité illicite à bord.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play