La classe politique s'interroge à Wallis et Futuna face l'éviction de l'Eveil Océanien de l'éxecutif calédonien

gouvernement de nouvelle-calédonie
Les réactions de la classe politique à Wallis et Futuna
©WF1

Les réactions politiques se multiplient à Wallis et Futuna face l'éviction de l'Eveil Océanien de l'exécutif calédonien ce mercredi 17 février suite à l'élection du 17ème gouvernement du pays.Les élus du fenua espèrent que les relations entre les deux territoires ne changeront pas. 

" C'est quand même dommage que Vaimu'a Muliava n'ait pas pu rester au sein du gouvernement, les relations se sont renforcées avec l'assemblée territoriale mais je reste confiante que les relations avec le nouveau gouvenement ne changeront pas". déclare Nivaleta Iloai, présidente de l'assemblée territoriale de Wallis et Futuna.  La présidente de l'assemblée territoriale du fenua espère que la sortie de Vaimu'a Muliava du gouvernement n'aura pas d'impact sur les liens qui lient le territoire et la Nouvelle Calédonie. 

La réaction de Nivaleta Iloai : Présidente de l'AT au micro de Mirna Kilama 

Vaimu'a Muliava n'a pas pu être réélu ce mercredi 17 février lors du renouvellement des membres du gouvernement calédonien. L'Eveil Océanien perd ainsi son unique siège. Vaimu'a Muliava était considéré comme un atout considérable lors des relations entre Wallis et Futuna et la Nouvelle Calédonie. Il a permis la quatorzaine des parisiens vers Wallis et futuna, le 24 février. Un point acté selon Petelo Sao, élu de l'Eveil Océanien, la quatorzaine sera maintenue. 

Ce qui a été prévu, sera maintenu, donc la quatorzaine sera maintenue comme prévu à partir du 24 février. Mais c'est évident que les accords futurs sur les relations entre nos deux territoires seront peut être plus compliquées.

Petelo Sao, élu de l'Eveil Océanien

 

L'intégralité de l'interview de Petelo Sao, élu de l'Eveil Océanien réalisée par Mirna Kilama

Alesio Saliga, élu de l'Avenir En Confiance confirme que les projets qui lient Wallis et Futuna et la Nouvelle Calédonie ne seront pas mis à l'écart même si Vaimu'a Muliava ne fait plus partie du gouvernement. 

L'accord qui a été passé entre gouvernement et Wallis et Futuna pendant la période ou Vaimu'a était membre du gouvernement ne sera pas mis en cause. Mê me s'il n'est plus au gouvernement, nous continuerons à travailler ensemble pour que les projets entre nos deux territoires se concrétisent.

Alesio Saliga, élu de l'Avenir En Confiance

L'intégralité de l'interview d' Alesio Saliga réalisé par Mirna Kilama.