La ligue de tennis de table de Wallis et Futuna tente de relancer l'engouement pour la discipline

tennis
tennis de table
©Ligue de tennis de table de Wallis et Futuna

A Futuna, conséquence de la crise sanitaire, le nombre d'adhérents au tennis de table a baissé de moitié après une belle dynamique l'an dernier et l'envoi de jeunes en centre de formation en France.

La crise sanitaire du coronavirus n'aura pas touché que l'économie à Wallis et Futuna, mais également le sport. Depuis quelques mois, le nombre d'adhérents au tennis de table du territoire a considérablement baissé. La ligue travaille actuellement sur des projets visant non seulement à relancer l'activité mais aussi pérenniser le projet de formation à Hennebont et attirer plus d'adhérents. Des projets qu'elle compte présenter à la Fédération Française de tennis de table. Le point dans ce reportage de Malia Fatima Pagatele et Tamolevai Maituku. 

Pour rappel, 7 jeunes pongistes de Futuna sont actuellement en Métropole au centre de formation de pro A de tennis de table de Hennebont. Les quatre premiers ont été recrutés en 2018, les trois autres en 2020.