Les conclusions du Professeur Pierre Tattevin, infectiologue au CHU de Rennes sur les traitements alternatifs contre le covid-19

coronavirus
Ivermectine
Ils sont nombreux à prôner les traitements alternatifs pour prévenir et guérir le Covid-19 au lieu du vaccin. Certains médecins prescrivent l'ivermectine, l'hydroxychloroquine associé à l'azithromycine, le zinc ou encore les vitamines.

Beaucoup de wallisiens et futuniens vivant hors du territoire recommandent sur les réseaux sociaux les "alternatives thérapeutiques" contre le covid-19 comme l'ivermectine au lieu du vaccin. En Polynésie, ils seraient 13 médecins au Fenua, à prescrire de l'ivermectine et de l'oxygène à domicile pour éviter au maximum l'hospitalisation. Officiellement, il n'y aucune interdiction contre ce traitement qui ne bénéficie pourtant d'aucune autorisation de mise sur le marché. Pour en savoir plus sur ces traitements alternatifs, nous avons demandé l'avis d'un  spécialiste. Le Professeur Pierre Tattevin, Infectiologue au CHU de Rennes et aussi Membre du Haut Conseil de Santé Publique, il répond à Lagimaina Hoatau, car il a fait partie des chercheurs qui ont testé ces médicaments pour le compte du ministère de la santé. 

©wallisfutuna