Les ressortissants de Wallis et Futuna bloqués en Métropole se sentent abandonnés

coronavirus
Wallis et Futuna
©https://www.aslagnyrugby.net/Comite-de-Wallis-et-Futuna.html

Depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs ressortissants de Wallis et Futuna sont bloqués hors du territoire comme en Nouvelle-Calédonie, en Métropole ou à l'étranger. Depuis l'arrêt des vols du au confinement, plusieurs wallisiens et futuniens en France se sentent abandonnés. 

 

Le territoire de Wallis et Futuna est en confinement depuis le 09 mars 2021. Tous les vols avec passagers ont donc été suspendus pendant deux mois. Plusieurs ressortissants du territoire se sont retrouvés bloqués en Nouvelle-Calédonie, en Métropole ou à l'étranger. Les vols de rapatriement ont commencé le 22 avril 2021 mais seulement pour les wallisiens et futuniens bloqués en Nouvelle-Calédonie. Ils étaient plus de 280 sur le Caillou. A ce jour, deux vols de rapatriement dit DSP de délégation de service public ont été opérés ramenant plus d'une centaine de passagers. Il reste encore plus de 200 wallisiens et futuniens en Nouvelle-Calédonie.

Pour les ressortissants bloqués en France, les autorités ne se sont pas encore penchées sur leur situation. Elles se consacrent d'abord au rapatriement des résidents bloqués sur le Caillou. Aucun vol de rapatriement n'est prévu à ce jour pour les résidents bloqués en France. Ces derniers se sentent vraiment abandonnés. Alexia Kafoa est partie accompagner son fils pour des soins en Métropole. Elle a du emmener avec elle en plus son bébé de quelques mois. La mère et ses deux enfants ont quitté Wallis en fin janvier, ils devaient rentrer le 11 mars mais tous les vols ont depuis été suspendus à cause de la crise. Depuis deux mois, elle n'arrête pas d'appeler les autorités pour savoir quand est ce qu'elle pourra rentrer avec ses enfants sans réponses. Aujourd'hui, elle se sent abandonnée par le territoire. 

Alexia Kafoa

Nous devions rentrer le 11 mars puis le vol a été reporté au 15 mais entre temps, les premiers cas de covid ont été détectés à Wallis et tous les vols ont été suspendus. Cela fait 2 à 3 mois que nous sommes bloqués ici en France en attendant des nouvelles de notre rapatriement car nous voulons rentrer chez nous. La vie ici en Métropole est très difficile car il faut toujours avoir de l'argent tous les jours pour nourrir mes deux enfants, en plus j'ai un bébé. Heureusement que nous avons de la famille pour nous aider. Aujourd'hui, nous ne savons pas quand est ce que nous rentrerons. J'ai déjà appelé les autorités de Wallis, elles m'ont répondu qu'elles sont en train de voir pour le rapatriement des résidents bloqués en France, puis je me suis renseigné auprès du gouvernement de Calédonie. J'ai été surprise car ils m'ont répondu qu'il y a des places libres dans les vols de rapatriement des calédoniens pour les résidents de Wallis mais les autorités de Wallis n'ont jamais communiqué de passagers. Je ne comprend plus rien aujourd'hui. Les autorités de Wallis ne se soucient plus de nous. En plus mon fils est malade, il ne peut pas aller à l'école ici car j'ai peur qu'il attrape le covid, en plus, avec les variants, j'ai vraiment peur. En plus, on nous a annoncé une aide financière, jusqu'à aujourd'hui rien n'a encore été fait. J'espère seulement et j'implore les autorités du territoire de se mettre à nos places. Nous avons aussi envie de rentrer retrouver nos familles tous comme ceux bloqués en Nouvelle-Calédonie.

 

Marion Kuaola est partie aussi en France accompagner un malade seulement pour deux semaines. Elle devait rentrer par le vol du 13 mars 2021 mais depuis, elle est bloquée en Métropole. Comme les autres résidents bloqués, elle se sent vraiment abandonnée. 

Marion Kuaola

Selon nos informations, les autorités se consacrent actuellement au recensement des ressortissants bloqués en France. Ils seraient plus d'une centaine. 

 

Le reportage de Seilala Vili.