publicité

Manifestation de la fédération des pêcheurs pour le développement de leur secteur

Manifestation devant l’administration supérieure. Plus d’une vingtaine de personnes de la fédération des pêcheurs mais aussi de la fédération du monde rurale se sont réunis pour exprimer leur mécontentement. Ils souhaitent être entendus par les décideurs.

© Mélodie Uhilamoafa Sione
© Mélodie Uhilamoafa Sione
  • M.Uhilamoafa Sione
  • Publié le

Une délégation de 7 personnes menée par la présidente de la fédération des pêcheurs Maria Kiutau a rencontré le préfet Jean Francis Treffel, le président de l’assemblée territoriale David Vergé, le président de la commission de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche à l’assemblée ainsi que la direction des services de l’agriculture et la Vice Rectrice. L’entrevue avec l’ensemble des responsables ne durera qu’une heure.










Les principaux points de revendications : la mise en place de la plateforme d’initiative pour Wallis et Futuna. La formation. Les pêcheurs, agriculteurs et éleveurs doivent pouvoir accéder à des formations professionnelles. D’où le 3e point, le maintien du formateur de la fédération des pêcheurs, Daniel Anastasio, professeur en section Réparation et Entretien Embarcations de Plaisances au CETAD de Lano Alofivai. C’est surtout le vice Président de la fédération des pêcheurs, également responsable d’un nouveau projet de formation ‘Pêche hauturière’. Daniel Anastasio arrive au terme de son contrat, il doit donc quitter le territoire cette fin d’année. Les pêcheurs demandent à prolonger son contrat d’encore un an.


Autres doléances, la réduction de l’apport personnel pour les porteurs de projets qui souhaitent se lancer et la création d’une caisse de garanties contre les avaries et les intempéries des pêcheurs. 
Les pêcheurs à l’initiative du mouvement ont été rejoints par les membres de la fédération du Monde Rural : la majorité des exposants du Marché de Mala’emahu à Aka’aka.
Ces derniers demandent la gestion du marché, l’une des attributions de la CCIMA (Chambre de Commerce, d’Industrie et des Métiers de l’Artisanat).
La réunion s’est terminée peu avant 11h. La présidente de la fédération des pêcheurs se dit satisfaite de cette première rencontre.  En ce qui concerne la plateforme d’initiatives, tous les responsables ont émis un avis favorable. Ils doivent néanmoins attendre le rapport de la mission d’Initiative Nouvelle-Calédonie qui est venue sur Wallis début décembre. « Si cela se confirme, nous devrions avoir cette structure sur le territoire pour juin/juillet » précise la présidente de la fédération des pêcheurs.
Pas de réponse précise pour la prolongation du contrat de Daniel Anastasio. La demande sera transmise au Ministère de l’Education Nationale.
Pour ce qui est de la formation, de la création de la caisse de garantie, le transfert de la gestion du Marché de Mala’emahu, tous ses points seront discutés au mois de janvier lors du comité du secteur primaire.


Aujourd’hui, la fédération des pêcheurs et celle du Monde Rural ont déposé un autre courrier à la préfecture. Ils demandent cette fois ci la démission de la présidente du CCIMA et la dissolution du bureau. En cause, des dysfonctionnements au sein de cet organisme et plus particulièrement au niveau de sa gestion. Les autorités n'ont pas encore réagi à cette nouvelle requête.



Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play