publicité

Mgr Ghislain de Rasilly répond sur la crise du clergé de Wallis et Futuna

Situation de crise dans le diocèse depuis l'annonce du départ de Mgr de Rasilly et de la nomination de Susitino Sionepoe le 24 décembre 2018. Certains prêtres ont dénoncé le non respect de la procédure. L'évêque du diocèse pointe un faux débat. Il faut préparer l'arrivée du nouvel évêque.

© WF 1ère.
© WF 1ère.
  • WF la 1ère
  • Publié le
Après intervention du RP Falelavaki, monseigneur Ghislain de Rasilly évêque émérite du diocèse et administrateur apostolique temporaire tient à clarifier certains points concernant la situation du diocèse. 

La procédure est respectée

Dénonçant un débat qui n'a pas lieu d'être, Mgr de Rasilly réfute toute accusation de non-respect de la procédure. Les annonces de la démission de l'évêque et de la désignation de son successeur ont été communiquées le 24 décembre 2018 par le Vatican. 

A partir de ce moment, l’évêque qui était titulaire devient évêque émérite. Il reste évêque, mais il se retire du travail qu’il faisait dans son diocèse. En attendant la période de 3 à 4 mois qui sépare la nomination et l'ordination du nouvel évêque, un administrateur apostolique doit prendre en charge les affaires courantes et urgentes du diocèse. Mgr de Rasilly explique pourquoi, il reste administrateur :

Dès que j’ai reçu la lettre de Rome, j’ai envoyé un mot à la délégation apostolique à Wellington pour savoir ce qu’il fallait faire pour la période de transition. Ils m’ont répondu tout de suite pratiquement par retour de courrier ‘vous restez administrateur du diocèse’.
 

Nomination de Mgr Susitino Sionepoe

Pour Monseigneur de Rasilly, il n'y a aucun malaise concernant la désignation de père Susitino Sionepoe en tant qu'évêque du diocèse. Le Vatican a selon l'évêque émérite suivi la procédure normale de nomination. Quand le Saint Siège a pris connaissance de l'imminente démission de Mgr de Rasilly, les démarches pour le  "recrutement" de son successeur ont été  presque immédiates. Tout s'est fait dans le secret. Selon Mgr de Rasilly, Rome a reçu plusieurs liste de noms, dont une quarantaine de personnes sélectionnées par Mgr de Rasilly. Il y a eu une enquête auprès de différents interlocuteurs pour réduire la liste de noms à trois personnes. Susitino Sionepoe a été choisi après différentes concertations. Monseigneur Ghislain avoue :

J’ai demandé que le nouvel évêque n’ait pas le même handicap que moi, j’ai demandé qu’il parle la langue.


Faux débat 

L'évêque émérite a déploré l'intervention du RP Falelavaki sur Wallis et futuna la 1ère ainsi que les courriers signés au nom des pères diocésains. Mgr de Rasilly appelle ses prêtres à rester unis. Il termine :

Maintenant je voudrais que l’on se retrousse les manches et que l’on prépare réellement la venue du père Susitino (...) Ce serait bien qu’il arrive dans un climat apaisé où entre les prêtres on arrive à s’entendre un peu et avec les gens aussi. Donc arrêtons de faire des diatribes continuelles autour de ces affaires là

Lafaela Liufau et Mélodie Sione se sont entretenues avec Mgr Ghislain de Rasilly. Voici l'intégralité de son intervention :
 

REACTION MGR DE RASILLY_PAD

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play