wallis & futuna
info locale

Mgr Susitino Sionepoe se confie sur sa nomination à Wallis et Futuna

religion
susitino sionepoe
"Malgré la peur il faut accepter et faire confiance". Susitino Sionepoe s'est confié à Radio Rythme Bleu peu de temps après l'annonce de sa nomination par le pape en tant qu'évêque de Wallis et Futuna. Le prêtre originaire de Wallis sera probablement ordonné en mars 2019. 
L'ordination épiscopale de Monseigneur Susitino Sionepoe à l'évêché de Wallis et Futuna devrait avoir lieu en Mars 2019. Le successeur de Mgr Ghislain de Rasilly s'est confié à RRB Nouvelle-Calédonie ce 1er janvier 2019.
 

Premier ministère à Wallis et Futuna


L'homme d'église originaire de Vaitupu à Wallis va exercer pour la première fois son ministère à Wallis depuis son entrée dans les ordres en 1993. Il a vécu l'annonce de sa nomination par le Pape François ce 24 décembre 2018 avec beaucoup d'émotion :

« on m’avait déjà annoncé une semaine avant que j’étais nommé par le pape pour être l’évêque du diocèse de wallis et futuna. C’est une surprise et puis vue l’importance de la responsabilité, malgré la peur il faut accepter et faire confiance »

La date officielle de l'ordination épiscopale de Mgr Sionepoe n'a pas encore été communiquée. La cérémonie devrait avoir lieu selon lui en Mars 2019 sur le fenua. Il ira à Wallis quelques semaines avant le jour J pour se préparer. Mgr Susitino compte beaucoup sur les conseils de son prédécesseur et sur les wallisiens et futuniens :

« c’est un homme d’expérience, de sagesse, je compte sur lui pour m’orienter sur ce chemin. Je compte sur la communauté pour travailler ensemble »
 

La paix comme défi 


Pendant six ans depuis 2012, Susitino Sionepoe était responsable de la Société de Marie en Océanie. Il va déléguer ses fonctions pour se consacrer à son nouveau diocèse. Mgr Sionepoe mesure la mission et les nouvelles responsabilités qui lui incombent. La division coutumière, la crise des vocations et les récents désaccords ayant conduit à la fermeture de la cathédrale de Mata Utu font partie des défis qui attendent le nouvel évêque. Sans rentrer dans les détails, il propose de : 

«  présenter l’évangile au vu de la situation actuelle, il faut réveiller la foi des fidèles. Pas une foi proclamée mais vécue »


En tant qu'enfant du fenua, il conçoit les avantages de maîtriser la langue et la culture du pays. Prudent, il concède que ses origines ne sont pas sans "désavantages".

Après avoir exercé dans le Pacifique, dont de nombreuses années en Nouvelle-Calédonie, Susitino Sionepoe est heureux de l'expérience gagnée : 

« C'est une belle et enrichissante expérience de vivre sa prêtrise auprès de différentes cultures »

A l'aube de cette nouvelle année, l'homme d'église reste confiant. Sur RRB, Susitino SIONEPOE demande tout de même :

« souhaitez moi beaucoup de paix, de sérénité et de sagesse »
 


 
Publicité