wallis & futuna
info locale

Nouvelle-Zélande : Une fusillade dans une mosquée à Christchurch

sécurité
Fusillade dans une mosquée à Christchurch
©CAPTURE ECRAN
"Une situation grave et mouvante " selon les autorités. Des policiers armés ont été déployés dans le centre de Christchurch ce vendredi 15 mars , alors que la presse locale faisait l'état d'une fusillade dans une mosquée de cette localité de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande.
Un assaillant aurait ouvert le feu à l'intérieur de la mosquée d'Hagley Park. La police est aussi intervenue en urgence dans une autre mosquée, située en banlieue de Linwood. Selon plusieurs témoins, au moins quatre corps ensanglantés auraient été aperçus.

Des policiers armés ont été déployés dans le centre de Christchurch ce vendredi alors que la presse locale faisait état d'une fusillade au sein de la mosquée Masjid al Noor de cette localité de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. 

« Une situation grave et mouvante est en cours à Christchurch, avec un tireur actif », a déclaré la police dans un communiqué. « La police répond au maximum de sa capacité pour affronter la situation, mais les risques restent extrêmement élevés ». 

La presse néo-zélandaise fait état de multiples victimes dans cette mosquée - très fréquentée à l'heure de la prière de l'après-midi -, ajoutant qu'une autre avait été évacuée. 

Plusieurs auteurs

Une personne a été interpellée, sans précision sur son implication dans la fusillade. Le tireur est toujours poursuivi par la police, mais Jacinda Ardern, la Première ministre, n'exclut pas la présence de plusieurs auteurs. Des coups de feu ont en tout cas été entendus en trois endroits différents, y compris une école élémentaire.
Réaction de la première ministre de nouvelle Zélande
La presse a également déclaré que des membres de l'équipe de cricket du Bangladesh était présents sur l'un des sites. Un joueur a cependant précisé que l'équipe « entière » était saine et sauve. 

Le commissaire Mike Bush a déclaré que toutes les écoles de la ville avaient été bouclées en réponse à un « grave incident impliquant des armes à feu toujours en cours ». 

« La police appelle tous ceux qui sont présents dans le centre de Christchurch à ne pas sortir et de signaler tout comportement suspect ». 

Un témoin a raconté à Radio New Zealand qu'il avait entendu des coups de feu et vu quatre personnes gisant au sol, « avec du sang partout ». 

Aucun bilan officiel n'était disponible. Mais selon le New Zealand Herald, au moins une personne a été tuée. 
Publicité