publicité

POLITIQUE: Hervé Delord président de la Fédération Les Républicains ne se représentera pas aux législatives le 15 avril prochain

Hervé DELORD ne représentera pas le parti Les Républicains lors de ces législatives partielles.
Le président de la Fédération LR  et candidat en 2017 l’a annoncé ce dimanche lors de la première réunion publique du parti. Réunion qui marque aussi le début de la période pré-électorale.

  • Mélodie Uhilamoafa Sione - Mirna KILAMA
  • Publié le
Hervé DELORD ne briguera pas le mandat de député de Wallis et Futuna le 15 avril prochain. Le président de la Fédération Les Républicains et candidat lors des premières législatives en juin 2017 a pris sa décision. Il l’a partagé avec les membres de la fédération et les personnes invitées à la réunion publique qui s’est tenue ce dimanche 11 mars à Aka’aka.

« C’est une décision qui m’est personnelle, bien réfléchie. Je ne pense pas que je pourrai par une seconde participation apporter quelque chose de plus aux républicains. Donc, il vaut mieux que je laisse la place à d’autres propositions. »


Un choix que respectent et surtout que comprennent les membres et sympathisants du parti: "c’est une décision logique par rapport à l’élection précédente, il y a eu un engagement personnel de notre président qui a fait que nous sommes et surtout lui en difficulté. Ce n’était pas facile, pas évident." rapporte Pierre BOIVIN, membre LR. 
Une situation qui pousse donc le parti aujourd’hui à entrer en discussion avec les autres candidats. 

Mikaele KULIMOETOKE, élu de l’opposition et soutien de Sylvain BRIAL en 2017 était également présent à cette réunion publique. Une présence ressentie comme le début d’une alliance politique:

« C’est trop tôt pour le dire mais disons que si on s’entend sur plusieurs points communs. Ca veut dire qu’on va et qu’on travaille dans le même sens. 


Pour rappel, Hervé DELORD avait obtenu 244 voix lors des élections législatives de juin 2017. L'objectif à présent pour le parti est de trouver un candidat. Et si il y a coalition, il n'est pas sur que les consignes de vote soient respectées par les électeurs de droite.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play