Production d'aliments porcins 100% bio : une affaire qui marche

agriculture
61d62c9e3fa7d_271472589-609857740298592-6785517259119286596-n.jpg
Champ de manioc nécessaire à la fabrication des aliments porcins ©Sofia Hoatau
Nicolas Fotofili, producteur d'aliments porcins 100% bio tient absolument à avoir sa part du marché. Un marché qui affiche une importation en aliment pour cochons de plus de 100 tonnes par an. A partir du mois prochain, l'entrepreneur relance sa production grâce à sa récolte de manioc, un des principaux ingrédients de son produit.

Après les grandes fêtes, il est temps de passer aux choses sérieuses. Nicolas Fotofili a du pain sur la planche. En attendant la prochaine récolte de manioc prévu pour février, il plante déjà les pieds pour l’année prochaine. Sur un hectare, plus de mille pieds sont mis sous terre. Le manioc est l’une des matières premières de sa production de sac de granulés. Depuis le lancement de son activité en 2019, Nicolas a produit cette année-là entre 4 et 5 tonnes de granulés. Ces 2 dernières années il s’est consacré uniquement à cultiver le manioc. Pour faciliter la tâche, l'entrepreneur a acquis l’an dernier un tracteur d’une valeur de 4,7 millions financé à 80% par la direction des services de l’agriculture et le reste par lui-même. Cette année il compte relancer la production dés le mois prochain, mais ce producteur prévoit d’acquérir si son porte-monnaie le lui permet d’autres engins, comme une ensacheuse. Le reportage de Sofia Hoatau et Soane Vakalepu. 

©Wallis