publicité

Le projet Groupe Initiative Jeunesse bientôt à Futuna

Un an après Wallis, le projet GIJ (Groupe Initiative Jeunesse) est lancé officiellement à Futuna. La CCIMA a fait le déplacement afin de présenter le projet aux autorités coutumières de l'île. L'occasion de repérer des terrains potentiels pour la mise en place du projet 

© CCIMA
© CCIMA
  • WF la 1ère
  • Publié le
Le projet Groupe Initiative Jeunesse va voir le jour à Futuna. Un an après sa mise en place à Wallis, ce projet de la CCIMA (Chambre de Commerce, d'Industrie et des Métiers de l'Artisanat) a permis à de nombreux jeunes d'accéder aux métiers de l'agriculture. L'objectif du GIJ est véritablement de donner aux jeunes "le goût de la terre". En partenariat avec les villages, des parcelles de terrain sont mises à disposition des jeunes. La CCIMA s'engage aussi à les former aux techniques d'agriculture et à la vente de leurs produits.

Sur l'île de Futuna, de nombreux jeunes souffrent du manque d'emplois. A peine lancé, le projet GIJ compte déjà 11 inscriptions. 
 Tout comme à Wallis ils suivront d’abord une formation au maréchage. Sogia Tufele est responsable de l'antenne de la CCIMA à Futuna, il explique : 

«  Actuellement sur Futuna on a 7 jeunes inscrits de Alo et 4 jeunes de Sigave. L’idée c’est de  retenir les jeunes sérieux dans ce projet et par la suite de suivre s’ils ont des projets individuellement »

© CCIMA
© CCIMA


Terrains équipés


Les jeunes vont commencer leur plantations dans des terrains cédés par la mission catholique. Ils se situent à Poi, Kolopelu, ou encore à Vilamalia. La présidente Laurianne Vergé et les autres membres de la CCIMA ont fait le tour de ces parcelles. Idéalement placés, ces terrains offrent aussi de nombreux avantages selon Laurianne Vergé :

«  La plupart des terrains sont bien placés déjà par rapport à l’eau. Il y a déjà l’eau et l’électricité donc si on décide d’ici demain de commencer le projet ils sont disponibles déjà et faciles d’accès pour ces jeunes et surtout à travers la mission catholique »


Le pari GIJ est lancé à Futuna. La CCIMA espère faire émerger de jeunes agriculteurs patentés d'ici quelques mois.
 

Sur le même thème

  • agriculture

    A Wallis, le projet GIJ prend forme à Hihifo.

    Débuté à Hahake avec six parcelles, le projet GIJ (Groupe Initiative Jeunesse) a pris de l'ampleur avec cinq  autres terrains à Hihifo dans le district nord. Problème, les jeunes ont de moins en moins la vocation du travail de la terre.
     

  • agriculture

    Pesticides : des alternatives naturelles proposées à Wallis

    La chambre de commerces a animé la semaine dernière un atelier sur le thème santé du sol/fertilisation/fabrication de bio pesticides auprès des patentés et des jeunes du projet GIJ dans le cadre de la semaine internationale des alternatives aux pesticides, du 20 au 30 mars.
     

  • agriculture

    Comment se porte l'agriculture à Wallis et Futuna ?

    Le secteur primaire conserve un rôle majeur a Wallis et Futuna en raison de l’autoconsommation et de la coutume. Considéré comme un des leviers pour le développement, ce secteur peine à se développer. Si les projets ne manquent pas,  les moyens matériels et les financements font défaut.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play