Réactions mitigées sur les premières avancées des négociations entre le secteur privé et la BWF

social
Réactions sur les avancées BWF
Réactions sur les avancées BWF ©Wallis et Futuna la 1ère
Sur les 11 points de revendications, 4 ont été accordés. C'est le résultats de la première visio avec les cadres de la BWF en Nouvelle-Calédonie. Ces pourparlers ont eu lieu le vendredi 11 février dernier.

C'est une petite victoire pour les représentants du secteur privé, mais le combat continu. Sur les 11 points de revendications, 4 ont été satisfaits. Les détails dans ce communiqué des acteurs de ce mouvement :

COMMUNIQUE :  

La Fédération patronale, la fédération du BTP et la CCIMA ont rencontré la BNP NC en présence de l’administration supérieure et de l’Assemblée territoriale. Les 4 premiers points de revendication des organisations ont été abordés : * La BWF s’est engagée à prendre en compte les spécificités de Wallis et Futuna. * La BWF s’est engagée à recevoir chaque personne dont le compte a été clôturé ces 5 dernières années pour lui rouvrir un compte bancaire normal. L’entretien pourra avoir lieu avec un tiers pour accompagner et conseiller les clients. * La BWF s’est engagée à répondre aux demandes d’ouverture de compte bancaire des particuliers ou professionnels et aux demandes de crédit sous 15 jours. * Enfin, la BWF ouvrira tous les jours en fin de mois, au moment des salaires, afin d’améliorer sa qualité de service. Les fédérations et la CCIMA doivent communiquer à la BWF les noms des Wallisiens et Futuniens qui souhaitent ouvrir ou rouvrir un compte. Si vous avez eu votre compte clôturé ; si vous attendez une réponse pour une ouverture de compte ou une demande de crédit : contactez dès à présent la Fédération patronale : 82 08 73, la Fédération du BTP : 82 13 36, ou la CCIMA (secretariat@ccima.wf ; 72 17 17 à Wallis ; 72 36 12 à Futuna).

Dés la diffusion de ces premiers résultats, une de nos équipes a recueilli l'avis de quelques particuliers  ou encore de professionnels. Ils attendent la fin des négociations avec la banque. Lagimaina Hoatau et Soane Vakalepu leur ont tendu le micro :

©Wallis