Religion: y-a t'il une crise des vocations à Wallis et Futuna ?

religion
père soane malivao
©WF la 1ère.
En cette fin de semaine, Wallis accueille le rassemblement des jeunes diocésains du territoire. L'occasion de parler de la crise des vocations qui touche l'Eglise catholique au niveau mondial. Qu'en est 'il à Wallis et Futuna? Peut-on réellement parler de crise des vocations au fenua ?
Les Wallisiens et Futuniens sont réputés pour leur croyance et leur pratique assidue de la religion. Ecole religieuse, l'église le dimanche et l'importance des fêtes des fêtes des saints, et pourtant...

Difficile de trouver la vocation religieuse pour l’Eglise Catholique à Wallis et à Futuna. Rares sont les jeunes qui sont intéressés de nos jours. Il est vrai que le Sacerdoce demande beaucoup d’études et de sacrifice. Le Père Soane Malivao est un exemple, il est le dernier prêtre à avoir été ordonné à Wallis.

Beaucoup de jeunes sont volontaires pour aider les actions de l’Eglise, selon le Père Soane Malivao. Mais de là à Franchir le pas.

Trois jeunes seulement originaires de Futuna sont au Séminaire de Fidji. Pas de Wallisien. Trois jeunes missionnaires de la Congrégation du Sacré Cœur. Ils pourront être appelés au Diocèse si nécessaire comme l’a été le Père Lomano Kauvaitupu de la congrégation Sacré Cœur. Il a été nommé récemment pour oeuvrer à Futuna.

Le reportage de Marie Jo Iloai et Nicolas Esturgie:
©wallisfutuna