Reprise des cours en présentiel dans le secondaire à Wallis et Futuna

éducation
Collège de Tees
©Sofia Hoatau

Après deux mois de confinement, les 1 401 élèves du secondaire à Wallis et Futuna reprennent les cours. Crise sanitaire oblige, la rentrée se fait à demi-jauge. Tous les établissements s'organisent pour accueillir les élèves dans le respect des mesures barrières.

C'est la reprise des cours en présentiel pour les 1 401 élèves du secondaire de Wallis et Futuna ce mardi 25 mai 2021, après deux mois de confinement. Le territoire compte 8 établissements du second degré, 6 collèges et 2 lycées. Chaque établissement a fait sa rentrée suivant une organisation bien précise. Dans la plupart, c'est une reprise à demi-jauge, soit par groupe pour les classes nombreuses, soit par catégorie de classes. Pour rappel, les élèves de terminale ont déjà fait leur rentrée le lundi 17 mai. Avant la reprise, les personnels enseignants se sont préparés afin d'accueillir les élèves dans le respect des gestes barrières. Ce mardi matin, avant de reprendre les cours, les élèves ont d'abord fait les autotests. 

Autotest au collège de Teesi
©Paula Semoa

Au collège de Vaimoana dans le sud de Wallis, malgré l'appel de certains des parents d'élèves de l'association à garder les enfants à la maison, la plupart des élèves de l'établissement ont fait leur rentrée ce mardi. Le reportage de Paula Semoa et Mélodie Sione.

Au collège de Lano, c'était une rentrée sans encombre pour l'ensemble des 52 élèves de 3e. L'établissement a opté pour une reprise progressive mais avec classe entière, suivez la guide, la principale du collège explique à Leone Vaitanoa  toutes les mesures sanitaires.

Comme le collège de Vaimoana, Finemui a accueilli ce mardi l'ensemble de ses élèves et leurs parents pour la journée autotest covid. Deux salles de l'établissement ont été aménagées pour l'opération. La seule différence avec le collège voisin est qu'il n'y avait pas d'équipe médicale sur place. Le personnel de l'établissement s'est lui-même chargé de la procédure à suivre et des consignes de sécurité à respecter pour l'auto-dépistage. Pas d'inquiétude à avoir, selon la principale du collège,  Armel Sosthene, tout s'est bien déroulé. Elle le dit à Paula Semoa et Mélodie Sione.