wallis & futuna
info locale

Samoa met l'accent sur l'écologie pour les 16èmes Jeux du Pacifique

jeux du pacifique
jeux du pacifique écolos samoa 2019
©The Samoa Observer
Les 16èmes Jeux du Pacifique à Samoa auront le moins d'impact possible sur l'environnement. Du 7 au 20 juillet, tous les athlètes seront sensibilisés à l'écologie. Samoa compte même bannir le plastique selon le chargé de mission environnement des Jeux du Pacifique.
Le comité organisateur des 16ème Jeux du Pacifique à Samoa s'est donné pour défi de produire un événement écolo. Avec le soutien financier et technique du gouvernement, des moyens seront mis en place pour réduire l'impact des jeux sur l'environnement
Du 7 au 20 juillet, l'île de Samoa Occidentale va accueillir des délégations venues de 22 nations du Pacifique. Le nombre exact d'arrivants sera connu d'ici juin mais à titre d'exemple, 4300 athlètes venus de 22 nations ont assisté aux 14èmes Jeux du Pacifique 2011 en Nouvelle-Calédonie.
 

Moins de plastique, plus de vert


En visite à Wallis et Futuna dans le cadre du Programme régional pour l'environnement (PROE), Kosi Latu, le chargé de mission sur l'aspect environnemental des Jeux du Pacifique, s'est montré catégorique. Samoa souhaite montrer l'exemple d'une nation durable. La dernière fois que Apia a accueilli des Jeux du Pacifique remonte à 1983. En 2019, Kosi Latu explique par exemple que chaque athlète sera invité à planter un arbre à Samoa. De même, le gouvernement samoan souhaite bannir le plastique et notamment l'utilisation de bouteilles en plastique pendant l'événement sportif.
Le 24 avril dernier, Kosi Latu a affirmé dans le quotidien "The Samoa Observer" :

"Notre objectif est de donner l'exemple aux nations invitées, de leur permettre ensuite de prendre le relais après Samoa.Nous croyons que la décision de rendre ces jeux plus écologiques est un point de départ important à reprendre lors des prochains événements sportifs"


Marie-Jo Iloai et Leone Vaitano'a se sont entretenus avec Kosi Latu, samedi 04 mai. Son interview est à réécouter ici :
©wallisfutuna

 

 

Publicité