wallis & futuna
info locale

Sommet Europe-PTOM : Annick Girardin soutient Wallis et Futuna pour l'obtention de plus d'aide européenne

europe
Annick Girardin la ministre des outre-mer 17èeme Forum des PTOM OCTA
Annick Girardin au sommet Europe PTOM ©Mirna Kilama
Avant même son arrivée à Wallis et Futuna, ce lundi 4 mars 2019, la ministre des Outre-mer Annick Giradrin est déjà parée aux couleurs du territoire. Elle soutient notre territoire auprès de l'OCTA pour obtenir plus d'aide de la part de l'Europe.
 
Avec le soutien de la ministre Annick Giradin Wallis et Futuna a obtenu satisfaction lors de cette semaine de rencontre à Tahiti entre l’Union Européenne et les PTOM, les pays et territoires d’outre-mers.

L’OCTA, l’association des 25 PTOM, a reconnu dans le point 22 de sa déclaration politique que les territoires les moins développés comme Wallis et Futuna devaient bénéficier d’un traitement particulier.
Le commissaire européen au développement Neven Mimica a confirmé que la commission de Bruxelles était d’accord pour favoriser nos deux îles.

Si Wallis et Futuna a décroché un oui de principe, il reste maintenant à transformer cet accord en espèces sonnantes et trébuchantes.

Pour l’Europe un maintien de l’enveloppe actuelle de 20 millions d’euros pour le fenua serait déjà positif.
Mais le territoire veut plus avec pour référence, Saint-Pierre et Miquelon et ses 26 millions d’euros ou la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie Française avec leur 30 millions chacun.

Le modèle et la méthode de Saint-Pierre et Miquelon :
©wallisfutuna


Dans sa longue marche, Wallis et Futuna a franchi toutes les étapes sauf une pour la reconnaissance de la nécessité d’un plan de rattrapage.

La dernière marche est la plus haute : que l’Europe passe des discours aux actes et accorde vraiment une augmentation des crédits pour le territoire. Encore un an de patience au moins pour avoir cette réponse à plusieurs millions d’euros.
 
Publicité