publicité

Suspension de la grève des garde territoriaux en attendant de nouvelles négociations avec Paris

Ce mercredi 17 octobre 2018, le syndicat FO a de nouveau suspendu le mouvement social des gardes territoriaux. Le syndicat s'est entretenu avec la DRCPN de Paris par visio-conférence Mardi soir. 14 des 17 gardes peuvent devenir fonctionnaires d'état. Une autre visioconférence est prévue.

© administration supérieure
© administration supérieure
  • WF la 1ère
  • Publié le
Nouveau rebondissement dans le mouvement social annoncé par le syndicat FO. Le grève des garde territoriaux a été à nouveau suspendue ce mercredi 17 octobre. Mardi soir, le syndicat s'est entretenu par visioconférence avec la DRCPN( Direction des Ressources et Compétences de la Police Nationale).

Sur les 17 garde territoriaux, 12 travaillent à Wallis, 5 sont à Futuna. 14 d'entre eux sont éligibles à la Loi Sauvadet.
L'Etat leur propose de devenir fonctionnaires comme adjoints techniques de la Police Nationale. 
De son côté, Force Ouvrière exige qu'ils rejoignent le corps d'encadrement de la Police nationale, les gardiens de la Paix.
La DRCPN a alors proposé un parcours en deux temps. Ils deviendraient d'abord adjoints techniques puis gardiens de la paix par la suite.
Lavekava Dornic du syndocat FO explique la situation à Telesia VAIVAIKAVA :

Lavekava Dornic, syndicat FO


Force ouvrière demande des garanties et une seconde visioconférence a été promise. Ce qui explique la suspension du mouvement social par le syndicat. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play