publicité

TABAC: les ventes chutent à Wallis et Futuna, mais pas la consommation

Ces dernières années la consommation de tabac est variable, mais la régie locale constate que la vente est en baisse. Cela représente plus de 3000 cartouches en moins, vendues entre 2014 et 2017. En 4 ans les prix des tabacs et cigarettes ont augmenté 3 fois.

  • WF La 1ere
  • Publié le , mis à jour le
La régie des tabacs de Wallis et Futuna annonce une consommation constante ces trois dernières années. Pourtant, la dernière taxe sur le tabac remonte à 2017, avec 10% en plus. Les mesures d'augmentation des prix de ce produit ont eu un impact sur les ventes de ces trois dernières années. Entre 2016 et 2017, les ventes ont baissé de 2% soit 1581 cartouches en moins. 

En trois ans, le paquet de 25 cigarettes a augmenté de 43%, dépassant aujourd'hui 1000 francs pacifique. Ces nouveaux prix du tabac ont fortement modifié les modes de consommation.

Selon Catherine PILORGE, la chef du service des douanes, certains consommateurs ont simplement opté pour des produits moins chèrs :

"A partir du moment où on a constaté une baisse des ventes de cigarettes,  on peut penser que ça s'est reporté au tabac en paquest de 30 grammes, parcequ'on a constaté une légère augmentation des achats de ces paquets."

Catherine PILORGE évoque d'autres possibilités, comme le départ de certains consommateurs. Sans compter ceux qui ont décidé d'arrêter de fumer ou le font occasionnellement. Il y a aussi l'achat de cigarettes à l'extèrieur du Territoire ou en hors taxe . En tout cas la fluctuation des ventes est variable selon la chef du service des douanes : 

Si on prend les chiffres des 5 premiers mois de 2017 comparés aux 5 premiers mois de 2018, là on est constants

Une situation contradictoire alors que les recettes augmentent. De 2014 à 2017, les profits ont augmenté de 33%. Soit 141 millions en plsu dans le budget du Territoire.


Le dernière enquête de l'OMS en 2015 démontre que la population de Wallis et Futuna fume très tôt. Plus de 30% des jeunes de 13 à 18 ans sont concernés. Des chiffres inquiétants pour le docteur Houillon : 

Quand on commence à fumer c'est une bêtise. A force on s'habitue et on copie ce que font les adultes. Petit à petit les jeunes vont ressentir l'effet pervers du tabac, on se sent plus calmes moins stressés. Les effets de la nicotine se font ressentir sur le corps et on devient dépendant. 

Chaque année, la consommation de tabac fait plus de 6 millions de morts dans le monde. Sur le Territoire, il est la cause de 90% des cancers.

Voici le reportage complet de Sofia Hoatau et Nicolas Esturgie :

Baisse des ventes de Tabac en 3 ans

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play