Trois Jeunes de Wallis et Futuna membres de « OCT YOUTH NETWORK »

famille
Victoria Talalua, Annaelle Falemaa et Nefa Lemo, membres de "OCT YOUTH NETWORK" ©https://www.facebook.com/100375395097128/photos/a.103780138089987/562874028847260
Le réseau de la jeunesse des Pays et Territoire d’Outre-Mer, « Oct Youth Network » a été lancé en début d’année, Ce réseau rassemblé 25 jeunes des PTOM afin de travailler ensemble avec les institutions et les décideurs de l'Union Européenne. Trois jeunes du Territoire ont été sélectionnés.

L’"OCT Youth Network" (Réseau de la jeunesse des PTOM). a été lancé récemment par la Direction générale des partenariats internationaux (DG INTPA) de la Commission européenne, responsable de la formulation de la politique de l’Union européenne (UE) dans les domaines des partenariats internationaux et du développement, y compris avec les PTOM.

Ce réseau rassemble 25 jeunes (âgés de 20 à 28 ans) issus des 13 PTOM. Ce sera l’occasion de découvrir en profondeur et de première main la collaboration entre l’Union européenne et les PTOM (connue sous le nom de partenariat UE-PTOM), le fonctionnement des institutions européennes, tout en permettant de nouer des contacts avec d’autres jeunes ayant des intérêts similaires.

Parmi les jeunes sélectionnés, trois jeunes filles de Wallis et Futuna :

- Nefa LEMO (22 ans)
- Annaelle FALEMAA (23 ans)
- Victoria TALALUA (25 ans)

Les objectifs du réseau sont les suivants :

  • mettre en relation les jeunes des 13 PTOM entre eux et avec les institutions et les décideurs de l’UE,
  • projeter une perspective des jeunes des PTOM pour informer le partenariat UE-PTOM,
  • approfondir la compréhension de l’UE dans les PTOM,
  • créer des liens avec d’autres initiatives de jeunesse au niveau régional et national, y compris avec l’UE et les États membres.

Plusieurs activités seront proposées aux jeunes sélectionnés, parmi lesquelles: une visite d’étude d’une semaine à Bruxelles pour se familiariser avec les institutions européennes, les États membres et l’OCTA ; quatre sessions de formation en ligne pour développer leurs connaissances et leurs compétences, et plusieurs sessions de dialogue avec des dirigeants politiques de l’UE.